M. NDIKUMANA Jean de Dieu, Assistant Permanent au Ministère burundais des Relations Extérieures et de la Coopération ( Photo : 2017 RTNB )

Le Burundi regrette l’instrumentalisation politique de l’OIF

Share Button
M. NDIKUMANA Jean de Dieu, Assistant Permanent au Ministère burundais des Relations Extérieures et de la Coopération ( Photo : 2017 RTNB )

M. NDIKUMANA Jean de Dieu, Assistant Permanent au Ministère burundais des Relations Extérieures et de la Coopération ( Photo : 2017 RTNB )

Le Burundi regrette que l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) se comporte comme un instrument politique de la FRANCE depuis la REVOLUTION COLOREE DE 2015 contre l’ETAT burundais jusqu’à nos jours.

A Bujumbura, ce lundi 20 mars 2017, lors de la journée internationale de la francophonie, M. NDIKUMANA  Jean de Dieu, Assistant Permanent au Ministère burundais des Relations Extérieures et de la Coopération a dit regretté la politisation de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Le Burundi est un pays francophone car il utilise la langue française dans plusieurs domaines ( administratif, au travail, ou même au niveau de l’éducation…) Mais les relations d’entraide entre l’OIF et le Burundi  se sont vu geler, suite à la REVOLUTION COLOREE DE 2015 où la FRANCE, la BELGIQUE, et les USA ( Administration OBAMA + RESEAU SOROS + RWANDA + l’ancien dictateur burundais BUYOYA Pierre ) avaient tenté d’organiser un Changement de régime au Burundi par le Coup d’Etat militaire raté du mercredi 13 mai 2015. En effet, la FRANCE et la BELGIQUE ont utilisé l’Union Européenne pour adopter des sanctions économiques contre le Burundi, afin de tenter de l’ asphyxier économiquement. C’est alors que l’OIF est aussi entré dans la danse en stoppant immédiatement l’aide qu’elle a toujours apporté à la partie francophone au Burundi.

Le Burundi demande à l’OIF de reprendre sa coopération et de ne rentrer dans ces GUERRES ECONOMIQUE ET HUMANITAIRE que mènent la FRANCE contre les Barundi. L’OIF doit se concentrer sur la philosophie de la francophonie, c’est à dire que la langue FRANCAISE sert à la promotion de la culture entre les peuples. L’OIF comprend 54 états membres de droit dont 33 états sont AFRICAINS ou diasporiques AFRICAINES ( 30 états appartiennent au continent Africain + 3 Dominique, Sainte Lucie, Haïti ) [ https://www.francophonie.org/IMG/pdf/sommet_xv_membres_oif.pdf ]

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 21 mars 2017

Facebook Comments