Burundi/Afrique: Pr. Théophile Obenga parle à l’intelligentsia africaine

Share Button
Pr. Théophile Obenga parle à l'intelligentsia africaine

Pr. Théophile Obenga parle à l’intelligentsia africaine

A Bujumbura, en ce début du mois de janvier 2015, des intellectuels Barundi souhaiteraient que le Burundi puisse organiser une rencontre mémorable -intellectuelle- de haut niveau comme celle que les autorités de la République Démocratique du Congo (RDC) avaient initié en juin 2012 en invitant le Pr. Théophile Obenga pour un exercice -philosophique – pluridisciplinaire  au milieu de tous les corps politique, universitaire, incluant les jeunes universitaires en fin de formation.

Le Pr. Théophile Mwené Ndzalé Obenga, originaire du Congo Brazzaville, né le 2 février 1936, est égyptologue, linguiste et historien. Il est le compagnon historique de Feu Cheikh Anta Diop qui défendait l’Histoire de l’Afrique, face à sa relecture par l’Occident.

-Version longue-  [ https://www.youtube.com/watch?v=ntkaFPbLBrg ]

-Version Courte –  [ https://www.youtube.com/watch?v=72AjyIcLeJw ]

En évoquant tous les sujets du monde, et en particulier la globalisation, le Pr. Théophile Obenga  avait insisté pour que les Africains apprennent à penser africain en s’imprégnant de la pensée africaine avant tout. C’est à  dire par exemple lire et philosopher ( réfléchir) avec des penseurs africains.
Pour Obenga, l’Afrique n’est pas  une utopie. L’Union Africaine est entrain de se faire et cela doit être sans la dépendance (financière ou autres) des occidentaux ou des autres continents. L’Afrique a le potentiel nécessaire pour se faire.
Ce type d’exercice intellectuel publique, dans nos universités africaines, est obligatoire pour que l’esprit des nos ancêtres africains puissent se rejoindre -une vision commune- dans cette construction commune de l’Union Africaine.

DAM, NY, AGNEWS, le jeudi 1 janvier 2015.

Quelques unes de ses écrits  :

  • L’Afrique dans l’Antiquité – Égypte ancienne – Afrique noire, Paris, Présence Africaine, 1973.
  • Afrique centrale précoloniale – Documents d’histoire vivante, Paris, Présence Africaine, 1974.
  • La Cuvette Congolaise. Les hommes et les structures. Contribution à l’histoire traditionnelle de l’Afrique centrale, Paris, Présence Africaine, 1976.
  • La dissertation historique en Afrique. A l’usage des étudiants de Première Année d’Université, Dakar, NEA, Paris, Présence Africaine, 1980.
  • Sur le chemin des hommes. Essai sur la poésie négro-africaine, Paris, Présence Africaine, 1984.
  • Les Bantu, Langues-Peuples-Civilisations, Paris, Présence Africaine, 1985.
  • La Philosophie africaine de la période pharaonique – 2780-330 avant notre ère, Paris, L’Harmattan, 1990.
  • Ancient Egypt and Black Africa: A Student’s Handbook for the Study of Ancient Egypt in Philosophy, Linguistics and Gender Relations, Edited by Amon Saba SAAKANA, Londres, Karnak House, 1992.
  • Origine commune de l’égyptien ancien, du copte et des langues négro-africaines modernes – Introduction à la linguistique historique africaine, Paris, L’Harmattan, 1993.
  • La Géométrie égyptienne – Contribution de l’Afrique antique à la mathématique mondiale, Paris, L’Harmattan / Khepera, 1995.
  • Le sens de la lutte contre l’africanisme eurocentriste, Paris, Khepera / L’Harmattan, 2001.
  • L’UNIVERSITÉ AFRICAINE dans le cadre de l’Union Africaine, Paris, Pyramide Papyrus Presse, 2003, Collection : Narmer.
  • African Philosophy – The Pharaonic Period: 2780-330 BC, Dakar, Per Ankh, 2004. (Traduction de l’ouvrage La Philosophie africaine de la période pharaonique 2780-330 avant notre ère, Paris, L’Harmattan, 1990).
  • L’Égypte, la Grèce et l’école d’Alexandrie – Histoire interculturelle dans l’Antiquité – Aux sources égyptiennes de la philosophie grecque, Paris, Khepera / L’Harmattan, 2005.
Facebook Comments