Burundi - USA : Cour Internationale de Justice - Sanctions contre 6 officiels burundais ( Photo : Le Monde )

Burundi – USA : Cour Internationale de Justice – Sanctions contre 6 officiels burundais

Share Button
Burundi - USA : Cour Internationale de Justice - Sanctions contre 6 officiels burundais ( Photo : Le Monde )

Burundi – USA : Cour Internationale de Justice – Sanctions contre 6 officiels burundais ( Photo : Le Monde )

Les USA ont décrété des sanctions contre 6 officiers de la Force de Défense Nationale et de la Police Nationale du Burundi.

A Bujumbura, ce lundi 6 juin 2016, dans les coulisses de l’Etat du Burundi, on entend ne pas se laisser faire par les USA.   En ce mois de juin 2016, le Burundi préside le Conseil de Sécurité de l’Union Africaine. Les autorités Burundaises vont évoquer les décrets américains et sanctions européennes contre des personnalités officielles burundaises (exerçantes ) ne souffrant d’aucune condamnation judiciaire.
Depuis novembre à nos jours, des sanctions contre 6 officiers de la Force de Défense Nationale et de la Police Nationale du Burundi ont été décrété par les USA.


Selon les bruits qui courent,  le Burundi va requérir la Cour Internationale de Justice (CIJ – http://www.icj-cij.org/ )  contre les USA. Le Burundi souhaite être épauler par l’Union Africaine dans cette démarche.
En effet, concernant un bon de nombre de sanctions contre des personnalités officielles burundaises,  Bujumbura estime que les Etats-Unis (l’administration Obama ) ont, dans leurs relations avec le Burundi, violé un certain nombre d’obligations internationales et qu’ils en devaient réparation au gouvernement Burundais.

– En novembre 2015, l’administration Obama a imposé des sanctions  ( sous forme de décret – avoirs bloqués et restrictions en matière de visas.) contre 2 hauts responsables burundais, proche du président du Burundi S.E. Pierre Nkurunziza :  l’Officier Alain-Guillaume Bunyoni, ministre de la Sécurité publique; et  l’Officier Godefroid Bizimana, directeur général adjoint de la police nationale.
– En décembre 2015, c’était au tour  du Général de Brigade Gervais Ndirakobuca, chef de cabinet du ministre de la Sécurité publique et l’officier Mathias Joseph Niyonzima des Services de Renseignement du Burundi SNR.
– Le jeudi 2 juin 2016 sur le site du Département du Trésor US, le Général de Brigade Marius Ngendabanka, actuellement Chef d’Etat-major adjoint inter arme de la Force de Défense Nationale FDN et  le Colonel Ignace Sibomana, chargé des renseignements au sein de l’armée burundaise.

Le Burundi a été attaqué entre avril 2015 et mai 2015 par les USA, la France, et la Belgique qui avaient soutenu une tentative de renversement du pouvoir démocratique en place ( une Révolution de Couleur). Aujourd’hui, ces mêmes pays agresseurs du Burundi, poursuivent leurs actions de déstabilisation sécuritaire  contre l’Etat du Burundi en voulant mettre à nerfs les militaires burundais …
Le Burundi a bon espoir d’avoir gain de cause à la CIJ. Les USA vivent dans l’indifférence quasi générale du droit international depuis quelques années. On se souvient que le vendredi 27 juin 1986   – la Cour internationale de justice (CIJ) avait rendu  un arrêt dans l’affaire qui opposait le Nicaragua aux Etats-Unis. La CIJ avait jugé que les Etats-Unis avaient, dans leurs relations avec le Nicaragua, violé un certain nombre d’obligations internationales et qu’ils en devaient réparation au gouvernement de Managua.

DAM, NY, AGNEWS, le lundi 6 juin 2016

Facebook Comments