Burundi : Une Sénatrice dit - NON - à l'immunité des putschistes de 2015 ( Photo : http://apaunr.org 2017 )

Burundi : Une Sénatrice dénonce MKAPA pour non respect de la Souveraineté

Share Button
Burundi : Une Sénatrice dit - NON - à l'immunité des putschistes de 2015 ( Photo : http://apaunr.org 2017 )

Burundi : Une Sénatrice dit – NON – à l’immunité des putschistes de 2015 ( Photo : http://apaunr.org 2017 )

Une Sénatrice burundaise, membre de  l’Assemblée du Parlement Panafricain ( Union Africaine ) ,  réfute la démarche du facilitateur du dialogue inter burundais externe, Mzee MKAPA,  d’inviter et de vouloir gracier ou donner l’immunité à des putschistes du Coup d’Etat raté de 2015 au Burundi. Mzee MKAPA ne respecte pas la Souveraineté du Burundi.

Burundi / Union Africaine : 5 Parlementaires Burundais prêtent serment. ( Photo: @ikiriho.bi )

Burundi / Union Africaine : 5 Parlementaires Burundais prêtent serment. ( Photo: @ikiriho.bi )

A Bujumbura, ce mardi 21 février 2017,  l’Honorable Evelyne BUTOYI,  sénatrice élue dans la circonscription de Bujumbura et membre de  l’Assemblée du Parlement Panafricain ( Union Africaine ), a écrit une lettre ouverte à Mzee Benjamin MKAPA, facilitateur dans le dialogue inter-burundais, concernant la dernière session de dialogue tenue du jeudi 16 février 2017 au samedi 18 février 2017 à Arusha en Tanzanie, où le facilitateur MKAPA avait invité des personnes reconnues comme étant responsables des perturbations de l’ordre public durant le processus électoral au Burundi en 2015 ( Cfr. Révolution de Couleur de 2015 ratée au Burundi ). Par ailleurs, nombres d’elles sont recherchées par la Justice burundaise.

Voici sa correspondance pour Mzee Benjamin MKAPA : http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2017/02/Bdi_burundi_LettreOuverteDelHonorableButoyi_BMkapa_1618022017_arusha.pdf

Au Burundi, l’Honorable Evelyne BUTOYI se dit indigné de cette démarche dont l’objectif est de fournir l’immunité en faveur de ces personnes recherchées par la justice burundaise. Cela a pour effet de promouvoir l’impunité au Burundi. Ces individus refusent de faire face aux urnes. Pourtant, pour l’intérêt d’une paix durable au Burundi, la démocratie et le choix du peuple doivent être respectés.  Il faut respecter la souveraineté du Burundi. La sénatrice demande aux Barundi de demeurer vigilant et de dire non à la violation de leurs droits en demandant que tout le processus du dialogue inter burundais soit rapatrié au Burundi.

DAM, NY, AGNEWS – http://burundi-agnews.org , le mercredi 22 février 2017

Facebook Comments