Burundi: Une bonne collaboration entre la SNR et la RDC

burundi_rdc_securite_2013Le Service National de Renseignement (SNR) du Burundi, ancienne Documentation Nationale,est une institution ,régis par la loi no 1/04 du 22 mars 2006, rattaché à la Présidence.
Ces dernières années, la Région des Grands Lacs, particulièrement le KIVU, est déstabilisée par de nombreuses forces négatives (des mouvements rebelles) évoluant en RDC Congo dont le M23 et le FDLR. Des opposants burundais de l’ADC Ikibiri (alliés à des déserteurs des anciennes Forces Armées Burundaises), contre l’évolution démocratique en cours au Burundi, tentent, dès lors, de profiter de ce désordre pour inquiéter au niveau sécuritaire le Burundi. Ainsi une collaboration forte est née avec les forces de sécurité de la RDC …

Il y a quelques mois, les Renseignements congolais (RDC) avec le SNR du Burundi ont réussi à déjouer un complot de grand ampleur qui était en cours contre la RDC Congo. Le passage de Mr Roger LUMBALA,député Congolais, à Bujumbura, puis son envol vers Paris, avait été d’une importance pour permettre d’en savoir plus …
Début février, 2 suspects comploteurs congolais (M. Kanku Mukandi et M. Isidore Mandimba Mongombe) ont pu être arrétés à Kinshasa. Ils avaient l’intention d’éliminer le Chef de l’Etat de la RDC Congo, S.E. Joseph Kabila. Le ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières de la RDC Congo, M. Richard Muyej Mangez, a félicité ce travail des Services de Renseignement, dont particulièrement celui de la SNR burundaise.

Dr. Kanku Mukandi Jean-Pierre est un médecin belge d’origine congolaise,fondateur du “Mouvement debout congolais” (MDC). Il aurait effectué plusieurs voyages en RDC dans le but de créer un réseau afin de “renverser par les armes les institutions légalement établies”, explique le Ministre de l’Intérieur Congolais.

Des réunions avaient été organisées à Kinshasa en novembre 2012 puis en janvier 2013 pour “élaborer un plan d’attaque de la ville” avec des “complices militaires et civils”. Le ministre a évoqué dans son explication du complot “l’appui” d’un député belge, Laurent Louis ( un ancien du Mouvement Réformateur Belge MR actuellement membre du Parti populaire de Belgique). Ce dernier a tout réfuté.

Voici le cours des évènements, selon le Ministre congolais :
– Le 14 janvier 2013, Dr Kanku Mukandi Jean-Pierre procède au recrutement et au regroupement des membres du réseau MDC en tenant plusieurs réunions à Kinshasa, avec le Colonel MUGULA du M23 et le Colonel MIKE non autrement identifié, le Capitaine Christian SIBOKO BONDOMBE et MBUYI Jean-Marie.
– Le 16 février 2013, l’agent de Police de 2ème classe, déserteur du Bataillon Police des Polices congolaises,M. Isidore Mandimba Mongombe a été arrété. L’assaut est lancé …

Aujourd’hui, les relations entre les services de sécurités burundais et congolais sont bonnes.

DAM, NY, AGNEWS, le 16 avril 2013

Facebook Comments