Le colonel Makenga et ses hommes du M23, le 8 juillet 2012. REUTERS/James Akena

Burundi : Un œil sur les alliés burundais de la force négative rwandaise M23

Share Button
Le colonel Makenga et ses hommes du M23, le 8 juillet 2012. REUTERS/James Akena

Le colonel Makenga et ses hommes du M23, le 8 juillet 2012. REUTERS/James Akena

La sécurité régionale de nouveau menacée par la Force Négative rwandaise M23 en RDC Congo. La sécurité burundaise garde un oeil – bien ouvert – sur les anciens alliés burundais  du criminel MAKENGA, patron de la force négative M23. Le MSD de l’anarchiste Sinduhije Alexis et l’Hon. Rwasa Agathon  crient «Non à la chasse à nos membres».

A Bujumbura, ce vendredi 31 mars 2017,  les services de sécurités burundaises sont sur les dents, en raison  du retour de la force négative Rwandaise, Banyamulenge, M23 du colonel Makenga, au KIVU en  RDC Congo [ http://www.jeuneafrique.com/400437/politique/rdc-selon-larmee-ougandaise-sultani-makenga-chef-de-lex-rebellion-m23-nest-plus-ouganda/  ou  http://www.radiookapi.net/2017/02/21/actualite/securite/rdc-sultani-makenga-et-un-groupe-dex-rebelles-m23-signales-rutshuru ].  Les autorités Barundi sont en liaison permanent avec les gouverneurs du Sud-Kivu et du Nord-Kivu, et les hautes autorités  de la RDC Congo.

La relation avec le Rwanda est au plus mal au niveau sécuritaire [ http://burundi-agnews.org/afrique/burundi-le-rwanda-ou-le-tres-mauvais-voisin-des-grands-lacs-africain/  et  http://burundi-agnews.org/eac/le-rwanda-abrite-sos-media-burundi-et-humura/  et  http://burundi-agnews.org/afrique/securite-un-complot-onusien-pour-destabiliser-le-burundi/ ]. Car le Rwanda, considéré comme un pays traître au Burundi,  a participé à la Révolution Colorée contre les Barundi en 2015, au côté des USA ( OBAMA + SOROS ), de la FRANCE, de la BELGIQUE, et de l’ancien Dictateur HIMA Burundais BUYOYA Pierre. Les anciens alliés burundais du M23, aujourd’hui présents au Burundi, sont sous surveillance maximale.   De nombreux jeunes burundais du MSD, de l’anarchiste M. Sinduhije Alexis,  avaient été enrôlés au M23, ainsi que des membres du FNL de l’ancien rebelle RWASA Agathon, aujourd’hui, Vice Président de l’Assemblée Nationale du Burundi, sous la bannière  de la – Coalition Amizero y’Abarundi -, 2ème force politique burundaise aux élections démocratiques de 2015. L’Hon. RWASA Agathon est un ancien ami du colonel MAKENGA et de ses hommes de la force négative rwandaise du  M23.  Les militants de la Coalition Amizero y’Abarundi se disent actuellement persécutés  «Non à la chasse à nos membres».
Mais l’Etat répond qu’il doit protéger les Barundi avant tout contre tout acte terroriste. Car les milices rwandaises ou banyanmulenge ( Nkundabatware , Makenga etc. ) sont à nouveau sur les rails dans la région et elles ont commis, depuis 1996 à 2017,  en RDC Congo plus de 10 Millions de victimes civiles : le Génocide du KIVU.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le vendredi 31 mars 2017

Facebook Comments