M. Mwigulu Nchemba, ministre Tanzanien de l’Intérieur ( Photo : ikiriho - 2018 )

Burundi : Tanzanie – Le HCR bloque le retour de 34.000 Barundi

 M. Mwigulu Nchemba,  ministre Tanzanien de l’Intérieur ( Photo : ikiriho  - 2018 )

M. Mwigulu Nchemba, ministre Tanzanien de l’Intérieur ( Photo : ikiriho – 2018 )

GEOPOLITIQUE OCCIDENT-CHINE, GUERRE HUMANITAIRE, SECURITE, REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS – La Tanzanie va fermer les camps de réfugiés burundais de Kagunga, Manyovu, Lumasi, désormais superflus… Le HCR bloque le retour de 34.000 Barundi depuis presque un an.

A Lumasi, en Tanzanie, ce lundi 19 février 2018, M. Mwigulu Nchemba, ministre Tanzanien de l’Intérieur, a fustigé le comportement du Haut Commissariat au Réfugié des Nations Unis (UNHCR), concernant les camps de réfugiés burundais dans son pays.

 M. Mwigulu Nchemba,  ministre Tanzanien de l’Intérieur ( Photo : ikiriho  - 2018 )

M. Mwigulu Nchemba, ministre Tanzanien de l’Intérieur ( Photo : ikiriho – 2018 )

Voici les propos de M. Mwigulu Nchemba : “Il y a actuellement 34.000 personnes qui veulent retourner chez elles au Burundi. Le HCR doit les aider à rentrer. Il ne faut pas que le HCR attende d’accueillir une personne alors qu’il y a 34.000 ici, que le HCR a lui-même emmenées et qui veulent rentrer chez elles. Certains de ces Burundais ne veulent que retrouver leurs champs. Pourquoi le HCR est heureux de voir des gens rester réfugiés alors que chez eux c’est la paix? Pourquoi vous ne voulez pas les aider à rentrer chez eux au Burundi? Vous êtes très heureux de les accueillir comme réfugiés, mais quand il s’agit de les aider à rentrer, le HCR regarde ailleurs. Je suis sûr que si les 34.000 Burundais entraient en Tanzania, vous seriez en suractivité … Tous ces camps le long de la frontière de la Tanzania avec le Burundi qui recevaient des réfugiés, Kagunga, Manyovu, Lumasi, ces camps sont désormais superflus. Il faut les fermer … Le HCR est vraiment très malin. Quand il s’agit d’aider des gens à rentrer, vous soulevez des prétextes, leur nombre, l’accord du siège, les préparatifs… Comment alors avez-vous accueilli la dernière vague de Congolais? Maintenant qu’il s’agit d’aider des Burundais à rentrer, Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés vient avec des histoires de tripartite… Quand est-ce que cette Tripartite s’est assise pour accueillir les 5.000 Congolais qui sont arrivés dernièrement en Tanzania? Il faut d’abord que ces 34.000 Burundais rentrent chez eux, avant que nous nous asseyions pour cette tripartite. Que voulez-vous, sinon? Qu’ils se remettent à casser des choses pour exiger qu’on les laisse rentrer ?

En Afrique des Grands Lacs, les réfugiés Barundi sont utilisés depuis 2015 comme un outil diplomatique occidental, alimentant une Guerre Humanitaire [ http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/ ] entreprise contre le Burundi. Le Burundi a subi en 2015 une Révolution de Couleur [ http://burundi-agnews.org/revolution-de-couleur/ ], terminée par un Coup d’Etat militaire raté le mercredi 13 mai 2015, organisée par les USA d’Obama, la Belgique, la France, le Rwanda, et l’ancien Dictateur Hima ( Désordre ) burundais Buyoya Pierre, dans un contexte Géopolitique opposant la Chine au monde Occidentale dans cette région africaine.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 20 février 2018

Facebook Comments