Burundi: Nkurunziza Pierre ou le meilleur président africain actuel.

Share Button

S.E. Nkurunziza Pierre

Aux élections démocratiques de 2010, S.E. le président burundais sortant Pierre Nkurunziza a fait un scorede91,62 % des voix. Beaucoup de mauvaises langues ont commencé dès lors à jaser dans tous les sens…

Si les Africains avaient le choix pour se choisir un président, il ne serait pas difficile de croire qu’ils choisiraient S.E. le Président Nkurunziza du Burundi. Voyez vous même et vous me direz ensuite … A vous de juger.

Que pensent certains partenaires du Burundi en ce moment ?- La Chine et les hommes d’affaires chinois sont déterminés à investir au Burundi;-le Prince Al Walid promet de soutenir les Barundi dans leurs efforts de développement; – une délégation de Parlementaires britanniques dernièrement de passage à Bujumbura confiaient apprécier la manière dont leur aide est utilisée dans le développement du Burundi; – les investisseurs Allemands félicitent le Burundi pour les progrès accomplis dans l’amélioration du climat des affaires, et l’Allemagne va injecter 43 millions d’euros pour les sources d’eau potable au Burundi; la Banque Mondiale est satisfaite de sa collaboration avec Burundi; et le Fond Monétaire International promet d’accompagner les Barundi dans leurs efforts pour le développement économique et social… C’est à dire que les augures semblent positif ou très bon.

Pour cause, avec son bâton de pélerin, le Président du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre est à nouveau sur les routes burundaises. Il ne passe pas un jour où il ne soit à l’intérieur du pays au côté de ses concitoyens.

 

“Ce monsieur croit dure comme fer à son projet 2025”, dit un administrateur communal burundais. “Il est extraordinaire parce que pendant que des politiciens se morfondent dans leur problème propre, lui il est déjà en campagne pour 2015. Il travaille et demeure en communion avec les Barundi.”, termine l’homme interrogé par AGnews en plein Bujumbura Mairie.

“Ce n’est pas pour rien que S.E. Nkurunziza Pierre a reçu cette année le certificat d’honneur du Forum Islamique pour le Droit International Humanitaire (DIH)”, déclare un membre de l’entourage du Dr. Oussedik Fawzi, président du Forum Islamique pour le DIH.

Selon S.E. Nkurunziza Pierre, chaque province burundaise doit organiser une politique vers un développement durable et harmonieux: réaliser des travaux communautaires dans ses communes; se préparer à la réussite du projet de villagisation pour les cinq prochaines années (les villages modèles sont désormais connus dans toutes les provinces du Burundi) ; amener l’électricité dans les communes ; poursuivre l’édification des infrastructures d’intérêt communautaire ( fontaines de l’eau potable; centre de santé et hopitaux; construction d’établissements scolaires (+ écoles en étage); des stades; des marchés modernes, …); créer des jobs grâce à divers travaux dans les communes; promouvoir le tourisme là où c’est faisable; planter des arbres fruitiers; maîtriser la démographie; se parer à la Commission National Vérité et Réconciliationqui sera mise en place prochainementetc.

Le Burundi compte aujourdhui plus de 1400 kilomètres bitumés sur plus de 5000 kilomètres.

Bref, le chef d’Etat, en bon sportif qu’il est, souhaite promouvoir une concurence positive et des bilans par provinces en matière de développement, soit un classement de toutes les provinces.Pour cela, il compte sur les élites de chaque province pour qu’elles mettent la main dans le cambouis.

 

Grace au TIC (Technologies de l’information et de la communication), il y aura des connexions internets dans les structures de santé et les écoles. Les autorités Barundi espèrent promouvoir l’échange des expériences, la télémédecine, la télé santé et la formation à distance …

AGnews va vous promener au côté de S.E. Nkurunziza Pierre, président du Burundi, dans quelques réalisations depuis le mois de Mars 2011. Vous découvrirez vous même pourquoi cet homme est tant aimé par la population burundaise (expliquant aisément son score électorale de 2010), et aussi le fait qu’il est tant haïe par les politiciens qui font la politique de manière traditionnelle.Partons ensemble …


 


– Le Burundi a 17 provinces –

 

 

En province de Cankuzo :

 

Au mois de juin 2011,le chef de l’Etat burundais a tout simplement félicité les natifs de Cankuzo : « Vous êtes les premiers à vous fixer une vision pour que dans dix ans vous soyez parmi les cinq premières provinces en matière de développement, une vision semblable à celle du pays qui d’ici l’an 2020 ne doit plus compter parmi les pays du tiers monde ».

La province de Cankuzo est la première parmi les provinces Rundià se doter d’une Vision 2020 basée sur un plan triennal afin de développer l’agriculture et l’élevage, construire des infrastructures d’intérêt communautaire comme des centres de santé, des écoles, et des terrains de jeu visant à se placer parmi les cinq premières provinces en matière de développement en 2020.

Le numéro Un des Barundia apprécié l’œuvre des natifs de Cankuzo, surtout l’élite, qui maintenant était plus proches de la population de leur province en matière de développement, une attitude qui tranche avec le passé où des personnes instruites ou nanties quittaient leur province pour aller vivre dans des grandes villes sans se souvenir de la “dette morale” pour leur région d’origine.

Ces atouts sont, entre autres, la paix et la sécurité, la clairvoyance des natifs qui ont pu transcender leurs différences politiques et ethniques afin de développer leur province, la disponibilité des terres arables et fertiles, la présence de certains minerais comme l’ardoise et d’autres roches, la disponibilité d’une herbe rare utilisée pour couvrir les paillotes, la situation géographique à côté de la Tanzanie, ainsi que la présence du grand parc national du Burundi pouvant favoriser le tourisme.

Longtemps oubliée, la province de Cankuzo est en train de décoller en matière de développement communautaire.

En commune Cankuzo, le Président Son Excellence Pierre Nkurunzizaa participé dans des travaux de développement communautaire respectivement à Mugozi où on est en train d’ériger un centre de santé et à Nyamparahara où il s’agissait de la construction du bureau du directeur de ce qui sera une école technique secondaire.

La situation géographique de ce centre de santé montre qu’il va desservir premièrement la province de Cankuzo et la province de Ruyigi. L’école technique en cours de construction sera d’un intérêt national.

Le chef de l’Etat a également visité le chantier de construction des homes de l’école paramédicale de Cankuzo. La population a construit les salles de classes et le Gouvernement est en train de construire les dortoirs pour appuyer cette bonne initiative.

Deux associations locales luttant pour la promotion des droits l’homme ont priméle Président Son Excellence Pierre Nkurunziza en lui offrant un tableau reprenant quelques unes de ses réalisations en faveur des enfants au cours des cérémonies de célébration de la journée mondiale de l’enfant africain au chef-lieu de la province Cankuzo (est). L’Association pour la promotion et la protection des droits de l’homme (ACDPDH) et le Centre d’encadrement des enfants pour le développement (CEED) ont récompensé le chef de l’Etat burundais pour les mesures qu’il a pris  en faveur des enfants telles que la gratuité des soins de santé pour les enfants de moins de cinq ans, la gratuité de l’enseignement primaire qui a fait doubler le nombre d’enfants qui fréquentent l’école et les programmes de construction des écoles.

En commune Cendajuru, S.E. le Président Pierre Nkurunziza a inauguré deux centres de santé construits par la population au cours des travaux de développement communautaire …

 


 

En province de Bujumbura Rural :

S.E Pierre Nkurunziza

Au mois de Mars 2011, devant les gouverneurs des provinces du Burundi, réunis en province de Bujumbura rural, S.E. Nkurunziza a dit :« Nous devons inaugurer les premiers villages en décembre, on n’a plus de temps à perdre, nous devons être guidés par la Méthode à résultats rapides (MRR) ». En vue de motiver les responsables administratifs, tous les moyens pour l’achat des tôles ont déjà été rassemblés…Le chef de l’Etat a également annoncé que les matériaux nécessaires pour parachever les travaux sont disponibles, tandis qu’une petite contribution sera mise à disposition des provinces pour payer la main d’œuvre et permettre à ce que les chantiers aboutissent « dans les délais fixés».

Une cinquantaine d’écoles en étage sont en train d’être construites dans des régions variées du pays, dont Bujumbura mairie et Bujumbura rural, Bubanza (ouest), Ngozi, Kayanza (nord) et Gitega (centre).

Le président Nkurunziza a promis un encouragement particulier aux provinces qui ont initiés des travaux de construction des stades, telles que Muramvya, Cibitoke, Ruyigi et Karusi.

Le président Son Excellence Pierre Nkurunziza a rencontréparticulièrement des représentants de la population en province de Bujumbura rural, dont des administrateurs de communes, au lendemain d’un voyage d’études qui les a conduits dans au moins 9 provinces du pays pour se rendre compte du pas franchi dans le développement dans les autres provinces.

En dépit de sa proximité avec la capitale, Bujumbura « rural » est une région qui accuse un retard criant en matière d’infrastructures de développement. C’est aussi l’une des régions qui ont payé le plus lourd tribut de la guerre civile qui a duré une dizaine d’années. La tournée organisée des députés et sénateurs originaire de Bujumbura ruraldans les autres provinces Rundidevrait servir de « source d’inspiration »…

« Le voyage était un voyage d’étude destiné à vous inspirer sur le pas franchi ailleurs en matière de développement, et ce que vous avez vu peut être réalisé chez vous », a échangé le chef de l’Etat.

Certains des participants ont avoué avoir été impressionnés notamment par les installations de l’hôpital général de Mpanda (province Bubanza, ouest), récemment inauguré par le président Nkurunziza, ainsi que celles de l’hôpital de Ruyigi (est) géré par Margueritte Barankitse dit « Maggy ».

A ce sujet, le président burundais a posé la question de savoir pourquoi les autres régions sont en avance et comment ils en sont arrivés là ! « Le secret, ce n’est ni argent, ni matériel, mais c’est l’intelligence », a-t-il souligné.

Il a rappelé les mesures de gratuité de l’éducation et des soins de santé prises par lui-même, demandant si la population de Bujumbura rural en a fait sienne. « Est-ce que vous prenez ces mesures comme une réponse à (certaines de) vos préoccupations ? », a-t-il interrogé. Le chef de l’Etat a par ailleurs mis en garde contre ceux qui, sciemment ou inconsciemment, ont tendance à confondre politique et développement. « Le développement n’a rien à voir avec les partis politiques, car sans développement, vous êtes tous malheureux, quelle que soit votre famille politique », a-t-il martelé.

Dans le but de casser toute spéculation politicienne justement, les participants au voyage d’études étaient représentatifs de toutes les formations politiques actives sur terrain dans cette région.

Le président Nkurunziza leur a demandé de « capitaliser » la paix et la sécurité qui règnent dans cette région naguère traumatisée par une insécurité récurrente, et de s’inspirer des régions telles que Cankuzo et Ruyigi à l’est, Karuzi au nord-est et Mwaro au centre qui, quoique oubliées aussi par le passé, commencent à émerger économiquement et à se démaquer sur la scène nationale.

En commune Muhuta, le président du Burundi, Son Excellence Pierre Nkurunziza a annoncéà Gitaza (province Bujumbura « rural », ouest) que les premiers villages populaires dont les chantiers sont en préparation seront inaugurés à la fin de l’année.

Il a demandé aux autorités administratives de sensibiliser la population sur le bien fondé de ce programme et sur l’importance de la collaboration entre les communes ou les régions limitrophes pour que les chantiers avancent rapidement.

A terme, les conditions de vie de la population vont s’améliorer car cette dernière aura un accès facile aux infrastructures sociales comme les écoles, les infrastructures sanitaires, les TIC, etc.

“D’importantes innovations en matière d’agriculture, d’élevage, de commerce, etc. s’accompagneront d’un réel changement de mentalité au profit du bien-être de l’ensemble des Burundais”, a préciséS.E. Pierre Nkurunziza. Le programme de villagisation en cours est une des composantes des projets de la Vision Burundi 2025.

Les écoles en étage actuellement en construction seront inaugurées « le même jour » à la fin de l’année.

Au mois d’avril 2011, aux ressortissants de la province Bujumbura rural, la recommandation du Numéro Un Burundais était on ne peut plus claire :“Vous devez rattraper le niveau des autres provinces du pays en matière de développement… Le moment est venu pour reconstruire votre région qui a été sérieusement secouée par la crise qu’a enduré le pays et qui par conséquent reste la moins développée par rapport aux autres coins du Burundi … La campagne de plantation d’arbres fruitiers débutée aujourd’hui dans votre province est un geste de solidarité et de soutien aux efforts en cours, qui devra s’étendre à d’autres localités du pays, particulièrement dans les provinces de Bujumbura mairie, Bubanza, Cibitoke et une partie de Bururi, à Rumonge. En somme, des plants d’une valeur de 500 millions de francs burundais seront distribués dans les provinces sus-citées”.

En commune Muhuta et à Kabezi,la campagne de plantation d’arbres fruitiers a été lancée au cours des travaux communautaires par Son Excellence Pierre Nkurunziza.Le Chef de l’Etat a en effet procédéà la distribution des manguiers et des orangers aux populations de la zone Gitaza.Le President Nkurunziza a à cette occasion lancé un appel vibrant à toute la population burundaise pour qu-elle se mette à l’œuvre puisque le développement du Burundi viendra des efforts de ses filles et fils.

Au mois de mai 2011, le président Nkurunziza s’est rendu à Bujumbura rural, et a dit : « Le Président de la République, les Présidents des deux chambres du parlement, les deux Vice-présidents de la République, sommes tous mobilisés pour sensibiliser la population de Bujumbura jusqu’à ce que la paix et la sécurité soient recouvréesdans cette partie du pays… ». Le président Nkurunziza a annoncé que la sécurité devra être une réalité dans ces deux prochains mois. le Président Nkurunziza a invité la population de Bujumbura à transcender les différences pour se développer.Le numéro Un de l’exécutif a promis d’accompagner la province de Bujumbura dans ses efforts de développement à condition que ses natifs et ses habitants affichent une volonté de développer leur terroir.

«Nous allons consacrer à votre province un tiers du matériel de construction des infrastructures prévu pour tout le pays, mais il faudra que vous montriez une volonté de vous développer en répondant aux travaux de développement communautaire au lieu d’être distraits par une poignée de criminels que vous pouvez maitriser si vous êtes solidaires», a dit S.E. Pierre Nkurunziza.

« Chaque commune de Bujumbura Rural compte plus de deux mille maçons, si vous exploitez convenablement cet atout dont vous disposez, vous pourrez construire des infrastructures de qualité et dépasser le look de la ville de Bujumbura à moins de deux ans », a estimé le numéro Burundais.

En commune de Kabezi, au cours d’une réunion de sécurité qui s’est tenu dans les enceintes du collège Kimina en province de Bujumbura (ouest),le Chef de l’Etat Burundais SE Pierre Nkurunziza a réaffirmé son engagement à rétablir la paix et la sécurité dans cette province endéans deux mois.

En commune Isale,à Nyambuye, le président burundais Son Excellence Pierre Nkurunziza a rencontré les ressortissants de la commune. Il a exprimé son souhait de voir cette partie de l’ouest du pays savourer les multiples dividendes de la paix retrouvée comme c’est le cas pour les autres régions du Burundi.

Selon le Chef l’Etat burundais, “le gouvernement ne ménagera aucun effort pour aider la province de Bujumbura (dite rurale) à rattraper le niveau de développement des autres provinces du Burundi”. “Le sang a suffisamment coulé dans cette province durant la crise et, Bujumbura devrait présentement savourer les dividendes de la démocratie et la paix retrouvée au prix de la vie de certains de ses filles et fils”, a dit le Président Nkurunziza.

En commune Kanyosha, Son Excellence Pierre Nkurunziza a effectué une descente dans la zone de Muyira,de la province Bujumbura (ouest) où il a conseillé à la population de transcender leurs différences politiques pour se développer comme les autres provinces du Burundi. « Dans d’autres provinces, après les élections, on a mis une croix sur nos différences et nous nous sommes attelés aux travaux de développement économique car nous avons compris que le développement n’a rien à avoir avec les formations politiques », a répété S.E. le Président Nkurunziza à la population locale à l’issu d’une réunion.

« Je ne vous demande pas du tout de quitter vos partis politiques, mais de travailler d’une façon solidaire quelles que soient vos obédiences politiques afin de profiter des dividendes de la paix car la guerre est terminée et la période électorale est finie, et maintenant c’est le moment de vous développer… »

En commune Mubimbi, le président Son Excellence Pierre Nkurunziza a rencontré à Martyazo avec les ressortissants decette commune. Selon le Président,la population de cette partie du pays à différencier les périodes de paix et de guerre afin de maximiser son temps aux activités de développement. Dans son mot de circonstance, le Chef de l’Etat burundais leur a invité à rattraper le temps perdu pendant la guerre en construisant des écoles, des hôpitaux, des centres de santé et d’autres infrastructures d’intérêt public ce qui est une des sources de réconciliation nationale et de développement.

Mubimbi est une des communes de la province de Bujumbura rural qui soit stables au niveau de la sécurité. Le président Nkurunziza a invité ses habitants à vaquer aux activités de développement communautaire afin de profiter du tiers du matériel de construction qui sera accordé uniquement à cette province et de tirer des dividendes de la paix et la sécurité retrouvées.

Au mois dejuin 2011, la sécurité s’était nettement améliorée dans toutes les communes de la province Bujumbura Rural. Un mois après le début d’une campagne de sensibilisation initiée par le Gouvernement du Burundi en vue de remettre sur les rails du développement cette entité administrative qui était jusque là en proie à des actes d’insécurité sporadiques et isolés.

Une évaluation à mi-parcours de la campagne de sensibilisation au retour de la sécurité et au développement dans la province de Bujumbura Rural montre que seule la commune de Kanyosha a connu des actes isolés d’insécurité.

Par exemple en matière d’éducation, la province de Bujumbura Rural n’a pu construire plus de 40 écoles sur les 2014 écoles construites dans tout le pays au cours des trois dernières années. Elle s’est laissé devancer par les provinces les plus éloignées de la capitale, telles que Ruyigi et Cankuzo (est) qui ont pris la balle au bond.

Le chef de l’Etat burundais a rappelé qu’il sera aux côtés de la population de Bujumbura rural “dès le mois de juillet cette année jusqu’en 2013” dans travaux de développement pour que cette province rattrape les autres.

Le numéro Un de l’Exécutif burundais a exhorté les parents et les administratifs à préparer les activités d’encadrement des élèves qui vont bientôt débuter les grandes vacances afin qu’ils puissent contribuer au développement de leur milieu natal.

SE Pierre Nkurunziza a réaffirmé son engagement à fournir à cette province un tiers du matériel destiné aux travaux de développement communautaire pour les années 2011, 2012 et 2013.

En commune Kabezi, au cours d’une descente dans la zone Mubone, le président Nkurunziza a écouté … Selon les natifs de Kabezi, les comités de sécurité multipartites mis en place dans cette commune au cours du mois dernier ont déjà porté des fruits. Aucun incident grave n’a été enregistré dans cette commune qui aspire maintenant à tirer les dividendes de la paix.

Au cours d’une réunion avec les administratifs à la base, les natifs et les chefs de service de la commune,le président Nkurunziza a annoncé que les partenaires du Burundi se sont résolus à implanter une université dans cette région.

« Des mauvais enseignements divisionnistes avaient bloqué nos amis à placer une université dans cette région », a déploré le Chef de l’Etat burundais en précisant à la suite qu’après l’amélioration de l’état sécuritaire de cette région, ces partenaires « sont actuellement prêts à revenir ».

« Si vous avez la paix et la sécurité, le développement doit suivre, c’est pourquoi 10 mille sacs de ciment et un tiers de 300 mille tôles vous parviendront incessamment afin de construire des infrastructures de développement communautaire et réhabiliter celles détruites pendant la guerre », a promis le Président Nkurunziza rappelant que la province de Bujumbura doit se doter d’un « comité provincial de développement communautaire pour mieux tirer les dividendes de la paix”.

En commune Nyabiraba, S.E. Nkurunziza s’est exprimé devant les natifs et les administratifs des communes Nyabiraba et Kanyosha sur la colline Mayemba de la zone Nyabibondo en commune de Nyabiraba.

Au cours d’une réunion d’évaluation de la situation et de l’état de développement dans les deux communes, le président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza a annoncé que le Bureau des Nations au Burundi(BNUB) a accepté de financer le développement de la province Bujumbura (ouest) à hauteur de sept millions de dollars américains.

En commune Mutimbuzi, le Président du Burundi s’est joint à la population de la zone Rubirizi dans les travaux de développement communautaires où l’on a procédé à la construction d’un centre de santé à un endroit appelé Muyange.

Selon l’administrateur de la commune Mutimbuzi Jean Marie Vianney Mutabazi, une fois terminé ce centre de santé sera d’une importance capitale pour la population des environs de Muyange car il n’existe aucune autre infrastructure sanitaire dans un rayon de plus de 7 kilomètres. Le début de la construction de ce centre de santé a débuté à la mi-avril avec une contribution du Président Nkurunziza qui fournit le ciment, les fers à béton et les tôles. Selon les prévisions, en novembre de cette année les travaux devraient être terminés avec une valeur estimée à 86 millions de francs burundais.

Le chef de l’Etat a également visité son champ de fruits et de palmiers à Kirekura …

En commune Bugarama, Son Excellence leVice-Président Gervais RUFYIKIRI s’est jointà la population aux travaux de développement communautaires. Il était accompagné, entre autres, de quelques membres du Gouvernement, des natifs de cette commune et des cadres de la Deuxièmes Vice-Présidence. Ces travaux consistaient au traçage d’une piste communale reliant les collines Kaguna, Nyabungere et Bugarama. La population de Bugarama qui avait répondu massivement a salué l’initiative prise par Son Excellence le Vice-Président en allant la soutenir dans les travaux de développement. Dans son mot d’accueil, le Gouverneur de la province de Bujumbura rural, Monsieur Jacques Minani, a fait savoir que la sécurité est une réalité dans cette commune et que les membres du conseil communal issus de plusieurs partis politiques travaillent main dans la main pour le développement de la commune. Il a rappelé la promesse de Son Excellence le Chef de l’Etat de fournir à cette province 10 mille sacs de ciment pour la construction d’infrastructures sociales, dont cinq mille sacs sont déjà remis. Ainsi, il a demandé à la population de Bugarama de saisir cette occasion et fournir plus d’efforts pour le développement de la commune. Dans son mot à la population, Son Excellence Monsieur Gervais RUFYIKIRI a exprimé sa satisfaction au regard de la présence massive de la population aux travaux de développement. Selon lui, c’est une preuve éloquente que la population de Bugarama a compris l’intérêt qu’apportent les travaux de développement. Il a aussi salué l’initiative de la population de se tracer une route locale. De ce constat, il a promis que les travaux de construction de la piste reliant Magara et le chef lieu de la Commune de Bugarama seront achevés avant la fin de cette année. Comme l’a souligné Son Excellence le Vice-président, il n’y a pas de développement sans sécurité. C’est pour cette raison qu’il a recommandé à la population de rester vigilante et de collaborer avec l’administration et les forces de sécurité. Il a souhaité que la prochaine étape soit la construction d’écoles et de centres de santé pour combattre l’ignorance et la maladie. Il a encouragé la population à s’atteler aux travaux de développement communautaire et a promis le soutien du Gouvernement dans l’accomplissement des travaux qui requièrent des moyens qui ne sont pas à la portée de la population et la commune.


En province de Kayanza :

S.E.  Nkurunziza Pierre

Au mois de Mars 2011,en commune Gahombo, S.E. Nkurunziza Pierre, participant à une réflexion auprès des habitants, a rassuré que des stratégies seront prises pour réussir le projet des villages modernes malgré l’insuffisance des terres domaniales en province Kayanza.

La province de Kayanza est en effet la plus peuplée des autres entités provinciales du Burundi. Il s’agit de trouver la place pour 500 maisons envisagées pour chaque village moderne.

« Il sera demandé à ceux qui habitent dans les marais de rejoindre les autres vivant autour des grands axes routiers et former ainsi d’importants centres urbains », envisage le Président Burundais. « L’habitat décent sera encouragé et des appuis divers en l’occurrence les tôles, voir l’énergie solaire, seront gratuitement accordés aux occupants de ces centres », explique le Président du Burundi. « Des adduction d’eau, des marchés, des infrastructures sanitaires, du matériel de communication, des centres d’apprentissage des métiers,… seront installés pour améliorer les conditions de vie des populations », promet le Président Burundais.

Au mois de juin 2011, S.E. le Chef de l’Etat, Nkurunziza Pierre, a participé aux travaux de construction des Bureaux et de l’Hôpital du district sanitaire de Gahombo. Le Président a par la suite rejoint, au cours de la même journée, les populations du chef lieu de la province Kayanza actuellement occupées à construire un stade moderne et à étendre les locaux de l’hôpital provincial du lieu.Les Ambassadeurs de la Chine et du Maroc au Burundi et une équipe d’hommes d’affaires sud africains ont promis d’octroyer l’énergie solaire nécessaire à l’éclairage du stade de Gatwaro en construction.

Le président du Burundi,S.E. Pierre Nkurunziza, en a profité pour réceptionner au chef-lieu de la province Kayanza (nord du Burundi) un don de 100.000 tôles et de 80 cartons de clous à tôles offert par la République populaire de Chine et le Royaume du Maroc.Le premier lot de tôles a été offert par la Chine et est composé de 29.222 tôles de 5 m de long chacune. Ces tôles ont une valeur de 4.000.000 yuans, soit 620.000 dollars américains. Le 2ème lot offert par le Royaume du Maroc est fait de 72.190 tôles, chacune ayant une dimension standard de 3 m de long et la valeur globale est de 1.000.000 de dollars (US) américains. S.E. Nkurunziza Pierre, la bèche à la main, a précisé que ces tôles seront utilisées exclusivement dans les projets de construction des écoles et des villages de modèles dans tout le pays au cours de l’année 2011.


En province de Bujumbura mairie :

Au mois de juin 2011,au terme des travaux de développement communautaire, le Président Nkurunziza a salué les très bons résultats du programme de plantation d’arbres fruitiers dans la province. Notamment, il s’agitdes champs fruitiers installés dans deux camps militaires. Le président se réjouit des résultats de sa vaste campagne de plantation d’arbres fruitiers à travers tout le pays.

Le président Nkurunzizaremarque que ce sont les militaires et les policiers qui ont pris le devant dans l’exécution de ce programme. « C’est une grande contribution à la protection de l’environnement et à la croissance de l’économie nationale », affirme le Chef de l’Etat.

D’importantes plantations d’avocatiers, des goyaviers, de mandariniers, de manguiers et d’ananas ont été en effet installées aux abords des camps des forces de l’ordre à travers tout le pays.

S.E. Nkurunziza Pierre révèle que « des usines de transformation seront implantées dans le pays et certains produits pourront être exportés ». « Actuellement, sans même compter sur les aides extérieures, voilà que les réflexions poussent les gens à faire des initiatives louables » constate le Président Nkurunziza.

 


 

En province de Ruyigi :

 

Au mois d’avril 2011, après les provinces Karuzi, Kayanza, Gitega et Muramvya, S.E. Nkurunziza Pierre est arrivé à Ruyigi.

En commune de Butezi, S.E. le Chef de l’Etat Rundia rencontré en zone Bwagiriza, les administratifs et responsables des secteurs socio-économiques œuvrant en province Ruyigi (est) à qui il a invité d’œuvrer pour le développement de leur pays. « Maintenant, les élections sont terminées, le moment est venu de s’atteler aux travaux de développement du pays ». S.E. Nkurunziza a expliqué que le Burundi est en train de se forger sa place sur l’échiquier international grâce à la paix retrouvée. « Présentement paisible, le Burundi a participé à la foire internationale de tourisme organisée à Berlin où il a été classé premier en Afrique. Par ailleurs, le Burundi inspire aujourd’hui confiance à la communauté régionale et internationale, en témoigne sa présidence en exercice de l’EAC ainsi que sa présence en Somalie, Soudan, Tchad, Côte d’Ivoire, Centrafrique et Haïti pour y apporter son appui au maintien de la paix ». Les citoyens de Ruyigi ont été très enthousiastes.

Le Président NKURUNZIZA a sévèrement mis en garde quiconque voudrait replonger le pays dans la violence. Il a annoncé qu’une unité spécialisée de la police sera mise en place tandis que la loi sera révisée en vue de décourager à jamais les crimes relatifs à l’infanticide, au viol, à la débauche, à la consommation des stupéfiants et boissons prohibées,assez répandus dans cette province.

Face à la démographie galopante au Burund,le Président a appelé au contrôle des naissances pour le mieux être familial à Ruyigi.A l’issue de la réunion, Son ExcellenceNkurunziza Pierre s’est joint à la population, Zone Bwagiriza, pour effectuer des travaux communautaires au collège communal de Nyakayi. Il a en outre offert des tôles à 30 ménages indigents à raison de 22 tôles par ménage.

En commune de Ruyigi, S.E. le Président a effectuédes travaux au collège communal de Rangi, aux côtés de la population. En même temps, le Chef de l’Etat Burundais a effectué des travaux communautaires avec la population dans la construction du stade moderne de la province de Ruyigi. Le coût de ces travaux est estimé à plus d’un milliard de nos francs. Son Excellencea déjà apporté sa contribution en offrant un don de 1000 sacs de ciment et 2000 fers à béton. Il a promis également des tôles pour couvrir les deux tribunes que comportera le stade. Ledit stade comprendra donc deux tribunes à gradins dont une d’honneur, des bureaux, une cafétéria, des couloirs pour l’athlétisme, des vestiaires et sanitaires ainsi qu’une clôture. Le stade pourra abriter aussi bien des compétitions nationales qu’internationales. A l’issue des travaux communautaires le Président de la République a offert des tôles à 32 ménages indigents de la commune Ruyigi à raison de 22 tôles par ménages.

En commune Butaganzwa, S.E. Nkurunziza Pierre est allé réconforter les habitants de quatre collines, dont les cultures ont été endommagées par des pluies torrentielles mêlées de grêles et leur a apporté 20 tonnes de riz. Dernièrement Il leur en avait accordé 60 tonnes.

 


 

En province de Cibitoke :

 

Au mois de mai2011,le président Nkurunziza a demandé à la population de Cibitoke de s’atteler aux activités de développement et à la sauvegarde de la paix et de la sécurité si chèrement acquises et d’envoyer leurs enfants à l’école afin de surmonter la problématique de conflits fonciers et de carence d’élites.S.E. Nkurunzizaa précisé qu’une branche d’une université verra le jour prochainement dans cette province afin de stimuler les élèves de Cibitoke qui se classent toujours dans les dernières places au niveau du taux de réussite des tests d’Etat.Aux élèves, écoliers et étudiants, S.E. Nkurunziza a conseillé d’étudier ardemment et d’éviter de prêter oreilles aux détracteurs de la société burundaise.

En commune Rugombo,la société « Engen » a remisau Président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza une école secondaire de huit salles de classe avec un bloc sanitaire baptisée « école d’excellenceconstruite sur la colline Karurama en province de Cibitoke (nord-ouest).

Selon Prosper Turimuci, président du conseil d’administration d’Engen, une société basée en Afrique du sud mais qui commercialise des produits pétroliers au Burundi et dans tous les autres pays de la Communauté de l’Afrique de l’Est, ils ont « répondu à l’appel du Chef burundais de l’Etat à contribuer au développement de ce pays ». Mais c’est le président Nkurunziza qui a fait les premiers contacts avec Engen, a précisé Honorable Alexis Barekebavuge, un député élu dans la circonscription de Cibitoke.

« Ayant remarqué un manque criant d’intellectuels dans notre province, nous avons contacté SE le Chef de l’Etat pour qu’il puisse nous guider afin de surmonter ce défi et c’est le président Nkurunziza lui-même qui a fait des contacts avec la société Engen en Afrique du sud et ils ont décidé de contribuer à l’éducation des enfants de Cibitoke », a révélé Honorable Barekebavuge.

La population de Cibitoke et les natifs ont, par ailleurs, décidé d’étendre cette école jusqu’à devenir une école à régime d’internat qui accueillera des élèves qui vont se distinguer dans les tests d’Etat. Et pour joindre les paroles aux actes, le président Nkurunziza a participé ensuite à la collecte du moellon de construction d’un bloc de dortoir de cette même école.

En commune Buganda,Son Excellence Pierre Nkurunziza, Président du Burundi, a inauguré plusieurs chantiers communautaires de construction d’infrastructures publiques dont un bureau provincial en étage, un stade moderne à Buganda et un immeuble qui abritera un dortoir, un réfectoire et une cuisine pour les élèves d’une école d’excellence érigée sur la colline Karurama.

Après la pose de la première pierre sur le chantier d’un stade en cours de construction, SE le président Nkurunziza a participé aux activités de collecte du moellon pour la construction de cette infrastructure sportive.S.E. a encouragé les Barundi, les associations et d’autres partenaires à contribuer moralement et matériellement pour la réussite de ce projet de la population de Buganda …

A part 2300 sacs de ciment dont 1000 sacs promis par le président Nkurunziza, d’autres promesses faites sur place étaient constituées de 83 camions de moellon et sable, 250 000 briques cuites, plus de 14 millions de nos francs. Le Chef de l’Etata donné une contribution de dix millions de francs burundais pour la main d’œuvre. Le président Nkurunziza a aussi promis toutes les tôles qu’aura besoin de ce stade moderne. Après avoir expliqué l’importance de ce stade dans cette localité, le président Nkurunziza a émis son souhait ardent de voir les Burundais devenir célèbres dans plusieurs disciplines sportives.


 

En province de Karuzi :

 

S.E. Nkurunziza Pierre

 

Au mois de Mars 2011,le Président Nkurunziza ademandé à la population de Karusi de renforcer la paix et la sécurité et de se mettre au travail pour participer activement au programme du gouvernement pour lequel ils ont massivement voté lors des législatives de l’année dernière…LePrésident Burundais en aprofité pour annoncer à la population rassemblée au stade du chef-lieu de la commune Gitaramuka en province Karusi (centre) qu’un hôpital dont le coût s’élève à 15 milliards de francs burundais sera érigé dans cette partie du pays longtemps oubliée par les pouvoirs du passé.

Le Chef de l’Etat Burundais a affirmé que les Burundais doivent couper court avec les vieilles mentalités pour affronter les défis actuels de développement, de bonne gouvernance, de renforcement de la paix, de la sécurité et de la réconciliation.Selonle Président Nkurunziza : ” …les programmes de développement, de bonne gouvernance, de paix et de sécurité ainsi que de réconciliation effective que le peuple burundais s’est assignés pour les cinq prochaines années “ne peuvent être réalisés que si tout Burundais accepte de changer ses vieilles habitudes …Aujourd’hui plus qu’hier, nous devons désormais observer une gestion stricte et rigoureuse de la chose publique, nous sentir tous concernés par la sécurité dans son sens le plus large et engager tous nos efforts dans la voie d’une réconciliation définitive à travers la Commission vérité et réconciliation qui sera bientôt mise en place ».

En commune Gitaramuka,à 15 kilomètre du chef-lieu provincial de Karusi, devant une foule imposante venue à sa rencontre, le Président Burundais arépété : « En plus de la belle route reliant votre province aux autres centres urbains du pays construite au cours de mon premier mandat, vous serez bientôt dotés du meilleur hôpital du pays…Les travaux de construction de cet hôpital vont débuter incessamment et l’inauguration de cette infrastructure est envisagée à l’occasion de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Burundi en juillet 2012…D’autres projets de développement seront exécutés dans cette province notamment l’adduction d’eau potable, la construction des villages modernes, l’électrification du centre provincial, la plantation des arbres fruitiers,… ».

A cette même occasion, S.E. Nkurunziza était porteur d’une aide en vivres constituée de 60 tonnes de riz et 15 autres de haricots mais aussi des tôles pour secourir de nombreuses victimes des intempéries survenues ces derniers mois dans cette partie du pays. La commune de Gitaramuka a à elle seule reçu une bonne quantité de tôles, 15 tonnes de riz et 3 de haricots.

En échangeant avec une centaine de responsables locaux provenant de l’administration, des associations locales et des autres services publics de la province, lePrésident a révélé : « Les défis soulevés exigent de vous un réel et urgent changement de mentalités pour les relever ».Le Président Burundais a demandé à tous les intellectuels originaires du lieu d’investir leur savoir au développement de cette région.

« Vous êtes une véritable richesse pour vos communautés à la base et vous avez en principe l’obligation morale de reconnaissance et d’amour envers vos frères qui n’ont pas eu les mêmes chances que vous …

Soyez solidaires pour le développement de votre entité et la protection de ses intérêts … Vous devez servir de référence aux autres par vos actions en faveur du développement de votre province, jusqu’au niveau de vos familles respectives » », a expliqué le Numéro Un Burundais aux natifs présents à cette rencontre.

Le Chef de l’Etat venait en effet de recevoir un livret sous forme de cadeau d’un ressortissant de la commune Bugenyuzi de la Province Karusi, Mme Ndura-Ouédraogo, actuellement Professeur à « George Mason University » aux Etats Unis.”Nous allons vous soutenir Excellence Monsieur le Président”, a assuré Mme Ndura-Ouédraogo, citant au passage des extraits de l’une de ses oeuvres qui vantent les richesses et les mérites du Burundi de l’après-guerre.

Au mois de Mai 2011,le Président Nkurunziza s’est en effet vivement félicité du rayonnement spectaculaire des associations initiées il y a seulement quelques années : « Après les provinces de Muyinga et Gitega, la banane gagne aussi du terrain à Karusi grâce aux dites associations et ne tardera pas à s’établir dans d’autres provinces ».

En commune de Shombo, le Président Burundaisa visité de vastes étendues de bananeraie appartenant à une association des démobilisés de la communeet a vivement encouragé le reste de la population de la province à unir leurs efforts pour faire de cette région un véritable grenier national des produits dérivés de la banane.Le Chef de l’Etat Burundais qui est lui-même membre et initiateur principal de ladite association se réjouit de l’adhésion massive des populations rurales, particulièrement dans cette partie du pays. « Votre engagement manifeste fera de la province Karusi un véritable producteur et exportateur de la banane vers d’autre coins du pays », a dit le Président Nkurunziza aux nombreuses familles des démobilisés.

« En cette période où nous voulons promouvoir la spécialisation régionale de l’agriculture au Burundi, la province de Karusi est invitée à servir de modèle dans la production de la banane », a insisté le Numéro Un Burundais. « Les études du sol ont déjà prouvé que cette culture est la mieux indiquée dans cette partie du pays et qu’elle s’adapte fortement aux conditions climatiques du lieu », aconclu S.E. Nkurunziza.

Selon le Président de la République, « d’autres régions devront elles aussi mener des études de prospection des variétés les plus rentables afin de gérer de façon efficace et efficiente nos espaces cultivables qui par ailleurs s’amenuisent au jour la jour … Nous pourrons ainsi produire plus et vivre de la complémentarité régionale sans devoir recourir à nos voisins de la région pour des produits susceptibles d’être trouvés sur place notamment les bières, les jus, les biscuits et autres ».


En province de Ngozi :

Au mois d’avril 2011,le couple présidentiel s’est joint à la population de la province Ngozi dans les travaux communautaires … En plus de sa participation physique dans la construction des infrastructures dans tout le pays, le Numéro Un Burundais accordesouvent un don constitué du ciment, des fers à béton et des tôles.

Son Excellence Pierre Nkurunziza a exhorté la population de la région de Ngozi (nord) à promouvoir les grandes priorités de son programme de développement.Le chef de l’Etat a rappelé certains domaines nécessitant l’implication effective de la population pour la réussite du développement. Il s’agit entre autres de l’éducation pour tous et de l’alphabétisation des adultes, de la limitation des naissances, du programme de villagisation et de la construction des infrastructures publiques. Selon le Président : « Sauvegarder la paix et la sécurité vous permettra à l’aboutissement de plusieurs objectifs (de développement) qui cadre avec l’amélioration des conditions de vie ».

Le Président Nkurunziza a par ailleurs informé les administratifs de Ngozi que l’exploitation du nickel de Musongati en province de Rutana (sud-est) va débuter en 2014 parce que les études de prospection sont terminées.

La bonne gouvernance, le projet de villagisation, le contrôle de la démographie et surtout le changement de mentalités pour le développement effectif du pays ont été également au menu des rencontres …

Le Président Son Excellence Pierre Nkurunziza et le secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications Hammadoun Touré ont procédé au lancement officiel de la connectivité hertzienne large bande de l’hôpital de Ngozi, dans la région nord du Burundi.Le Dr Touré a procédé au lancement officiel d’une telle connectivité au lycée de Burengo, non loin du chef-lieu de la province.

Le projet de connectivité hertzienne large bande au Burundi est financé par un don de la fondation américaine Suzan & Craig McCAW de l’Onatel via la facilitation de l’Union Internationale des Télécommunications. Il vise à étendre les services des TIC aux écoles et hôpitaux des zones rurales. Le Président des Barundi Son Excellence Pierre Nkurunziza en a profité pour annoncer le démarrage prochain de la mise en place de la dorsale à fibres optiques au Burundi. « L’accès à large bande est aujourd’hui considéré comme un service public, semblable aux chemins de fer ou au réseau routier ; sans cet accès, la fracture numérique pourrait s’élargir davantage pour les pays en développement comme le Burundi … Pour favoriser la disponibilité sur cette large bande, une infrastructure nationale à fibres optiques va bientôtdémarrer au Burundi », a expliqué le Président, réitérant l’engagement du gouvernement à combler la fracture numérique.

En commune Ngozi, le chef de l’Etat s’est ensuite rendu sur la colline Karombwe de la zone Mivo où il a participé aux travaux communautaires concernant le construction d’un centre de santé.

Le Président Nkurunziza a participé aux travaux communautaires avec les locaux pendant la construction du bureau provincial à trois étages, selon le plan architectural. Etaient à ses côtés, la première vice-présidente du sénat burundais Mme Mwidogo Persille et la ministre de la fonction publique, Mme Annonciate Sendazirasa.

Le numéro Un de l’Executif a montré à la première vice-présidente du sénat, une plantation agréable à contempler de quarante hectares qui est l’apanage de tous les enfants vivant avec lui au palais présidentiel.

En commune Ngozi (nord), le Président u Burundi, Son Excellence Pierre Nkurunziza, accompagné de son Epouse et ses trois fils, s’est joint à une foule immense et joyeuse dans les travaux de construction de ce que sera le nouveau bureau provincial. Les travaux consistaient à préparer du béton pour l’érection des colonnes de ce bâtiment en étage de deux niveaux.

En commune Gashikanwa, le Chef de l’Etat, Son Excellence Pierre Nkurunziza, a rejointla population de la colline Gihonda dans les travaux de construction d’un centre de santé de cette localité.

En commune Mwumba, l’infatigable couple présidentiel s’est rendu sur la colline Rwabiriro. Dans cette localité ils se sont associés à une grande foule dans les travaux de construction d’un dortoir en étage de deux niveaux du lycée communautaire de Rwabiriro et de l’école technique secondaire en cours de construction sur cette même localité.

En commune Kiremba, le Numéro Un Rundi a visité un champ d’arbres fruitiers de Musasaoù il a pu moissonner des ananas et des goyaviers.Ces arbres fruitiers de moins de quatre ans ont commencé à donner des fruits. Dès lors, l’idée d’implantation des usines de transformation des produits fruitiers devient de plus en plus incontournable.Le président a appelé la population de Kiremba à sauvegarder la paix et la sécurité après les travaux communautaires de construction de l’école primaire de Gahororo en compagnie des administratifs et natifs de la province Ngozi (nord).

« Nous avons dû passer par des périodes sombres de notre histoire et tout le monde a été affecté, mais l’étape franchie en matière de la paix et de la sécurité est très satisfaisante et on peut maintenant vaquer à nos activités de développement socioéconomique », a dit le Président Nkurunziza à une foule immense de locaux.

Il leur a promis qu’une Commission National Vérité et Réconciliation sera mise en place prochainement afin de disséquer l’histoire du Burundi pour qu’elle ne soit pas un handicap au développement de la nation dont la vision 2020 est d’être rayé de la liste des pays pauvres.

Le Président a également effectué des travaux communautaires en vue de la construction d’une école primaire à Musasa. Au cours de cette rencontre, le Président Nkurunziza a montré lors d’un échange avec un citoyen, la différence entre son programme du mandat passé et celui qui va être exécuté jusqu’en 2015.

« Durant mon premier mandat, le Burundi était dans une période post-conflit avec des besoins d’assistance humanitaire ; les priorités étaient donc centrées sur le retour de la sécurité et de la paix. Actuellement, nous sommes en phase de relance économique parce que le pays est stable et nous avons donc besoin de fonds ou des aides pour le développement socioéconomique »,a-t-il expliqué. S.E. a rappelé cependant que le renforcement de la paix et de la sécurité reste une des priorités du Gouvernement.

En commune Gashikinwa, S.E. Nkurunziza Pierre a effectué des travaux communautaires au lycée communautaire de Remera. Son message à la population était centré sur les priorités du gouvernement dont le renforcement de la paix et de la sécurité, la bonne gouvernance, le développement socioéconomique et le projet de villagisation.


 

 

Les Communes du Burndi

 

– Le Burundi a 117 communes –

 

En province de Gitega :

Au mois d’avril 2011, en commune Itaba, le Numéro Un Burundais s’est joint à la population de la colline Ruhanza dans les travaux de construction d’un centre de santé. Au terme desdits travaux, 24 ménages indigents ont bénéficié chacun 22 tôles ainsi qu’un kilogramme et demi de clous des mains du Chef de l’Etat.

Au mois de juin 2011, le Président Son Excellence Pierre Nkurunziza en compagnie de journalistes, a visité un champ situé à Nyarusange de la province Gitega (centre) où il pratique une agriculture de bananes et ananas associée à un élevage de bovins et l’apiculture.Le champ que le Chef de l’Etat a fait visiter aux journalistes se trouve sur un terrain qui était, il y a quelques mois, considéré comme étant infertile. Mais ce champ a prouvé le contraire car les bananiers qui y poussent donnent de très grands régimes de banane. Les variétés de bananiers plantés sont venus de la Tanzanie. Leurs fruits ont une teneur en sucre très élevée, les rendant prisés dans la fabrication du jus, de la bière, du champagne et des biscuits.

Le chef de l’Etat a également présenté aux journalistes le palais présidentiel de Gitega où le gazon a fait place aux belles plantations de bananiers, de fruits et de tournesol. Le chef de l’Etat y possède un élevage de bovins…

Au cours de cette année 2011, il est prévu la construction de 22 villages répartis dans les 17 provinces du pays. Pour la province Gitega, il y aura deux villages, celui de la commune Gishubi et en autre dans la commune Giheta.

En commune Gishubi, le président S.E. Pierre Nkurunziza a lancé les travaux de construction du village moderne de la commune Gishubi qui va abriter 405 maisons d’habitation. A son arrivée au site du village où les travaux de viabilisation avaient déjà pris fin.Le président Nkurunziza a, en présence de nombreuses invités, fait le tour du terrain en compagnie de la première vice-présidente de l’Assemblée nationale, Mme Mo Mano Karerwa, de quelques députés et sénateurs, de certains membres du gouvernement, de l’ambassadeur de France au Burundi, de l’ambassadeur de la Tanzanie au Burundi, des représentants des ambassadeurs du Rwanda et du Kenya et d’autres invités. Peu après la visite du site, le chef de l’Etat du Burundi a coupé le ruban symbolique et a ensuite posé la première pierre des travaux de construction.

Dans son discours, le président Nkurunziza a indiqué que la construction de ce village se situe dans le cadre de la politique nationale de villagisation.

Le chef de l’Etat a participé à la collecte du moellon de construction d’une salle polyvalente du collège communal de Nyabiraba dans cette commune de Gishubi.

Le président a également lancé officiellement le début du championnat national intercommunal de football, édition 2011 au stade de paix de Gishubi.

En commune Gitega, le président Nkurunzizaa participé dans les travaux de collecte du moellon au chantier du lycée technique de Karera.


En province de Mwaro :

Au mois d’avril 2011, le Président du Burundis’est joint à la population de Mwaro dans les travaux communautaires.

En commune de Rusaka,le Chef de l’Etat Burundais Son Excellence Pierre Nkurunziza a participé aux travaux de construction de l’école primaire de Matyazo. Ces travaux consistaient à collecter les briques qui serviront à élever les murs de cette école.

En commune Kayokwe, sous une pluie abondante, l’infatigable Président Nkurunziza a aidé une foule immense à construire l’école primaire de la colline Kibenga.

La construction de ces écoles dans ces localités vient à point nommé car ces deux communes sont en arrière, en matière d’infrastructures scolaires, par rapport à d’autres communes de la province.

S.E. Nkurunziza Pierre a profité de cette occasion pour conseiller les habitants de ces localités d’être solidaires et d’œuvrer pour la paix et la sécurité indépendamment de leurs différences politiques, ethniques et religieuses.

« Vous devriez rester unis et vous devriez vous atteler aux travaux communautaires pour que vous dotiez vos communes de différentes infrastructures de développement : écoles, centres de santé, adductions d’eau potable, etc. ». LePrésident a également rappelé sa politique de villagisation et ses avantages et a demandé à la population d’y adhérer massivement.

En commune Kayokwe, le Président Somalien Son Excellence Sheikh Ahmed Shariff était à ses côtés. Il a demandé au Chef de l’Etat Burundais Son Excellence Pierre Nkurunziza à continuer à contribuer dans le maintien de la paix dans son pays. Après les travaux communautaires, auxquels a participé son Excellence Shariff sur la colline Kibenga-Migendo, ce dernier a également remercié le Burundi de ses efforts dans la restauration de la paix en Somalie : « Nous remercions infiniment l’armée burundaise pour sa contribution dans la lutte contre la rébellion EL SHABBAB qui déstabilise mon pays et mon Gouvernement et nous rendons hommage aux soldats burundais qui ont déjà succombé sur ce champ de bataille en train de protéger la population somalienne ».

« Les forces de défense burundaises continueront à faire partie des forces de maintien de la paix en Somalie car les Burundais et les Somaliens sont des frères. Le Burundi doit soutenir la Somalie dans la restauration de sa paix car lui aussi a connu la guerre qui a duré plus de 10 ans et les Burundais ont pu recouvrir la paix grâce à la contribution des pays amis. Maintenant, la paix au Burundi est une réalité et le peuple burundais vaque librement à ses activités de développement », a répondu S.E. Nkurunziza Pierre à so homologue somalien.

« la situation d’insécurité qui prévaut dans votre pays finira par se terminer et je souhaite que les bonnes relations qui existent entre nos deux pays se renforceront davantage pendant la période d’après guerre et j’espère que les hommes d’affaires somaliens, à ce moment, viendront massivement investir au Burundi », a terminé Son Excellence Pierre Nkurunziza.


En province de Muramvya:

Au mois de mars 2011,environ 3 mille ménages victimes des pluies diluviennes ont été secourus par S.E. le président Nkurunziza en leur accordant une aide en vivres composée de 29 520kg de riz et 8 850kg de haricots aux 2 950 ménages des différentes localités de la province de Muramvya (centre). Les pluies diluviennes mêlées de grêles ont détruit plus de 2000 hectares de champs.

Le Chef de l’Etat, Son Excellence Pierre Nkurunziza, a appelé les natifs de Muramvya à développer leur province au lieu d’attendre les projets du gouvernement ou des aides étrangères. « Le développement est une compétition, n’attendez pas le gouvernement ou des aides étrangères parce que vous êtes capables de développer votre ville vous-mêmes », a rappelé le Chef de l’Etaten donnant l’exemple de Mwaro, une province qui s’est détachée de Muramvya il y a dix ans mais dont l’expansion de son chef-lieu est spectaculaire avec des bâtiments qui laissent rien à envier aux quartiers haut standing de la ville de Bujumbura.

« Allez visiter la ville de Mwaro ; en 2006 elle n’était qu’un très petit centre de négoce mais maintenant on y trouve des bâtiments semblables à celles de Mutanga et des grands hôtels »,a expliqué le Président. Les changements produitent à Mwaro sont l’œuvre des natifs de cette province.

En commune de Mbuye, pendant que le Président Nkurunziza Pierre exhortait les habitants de Muramvya, il effectuait les travaux communautaires sur la colline Kirika où la population est en train de se construire un collège communal en étages. Le Chef de l’EtatRundiprofitait en même temps à échanger sur le renforcement de la sécurité par la cohésion sociale, le développement économique, l’éducation, la bonne gouvernance, la maîtrise de la démographie ainsi que les avantages du projet de villagisation…

En commune de Bukeye, S.E. le Président Nkurunziza a appelé la population à tirer profit des dividendes de la paix.

« Maintenant nous avons fait un progrès car le pays est toujours honoré par des prix, la population a pu se construire 2024 écoles sans parler de centres de santé et des stades pendant trois ans, il n’a pas toujours été ainsi que des personnes de différentes formations politiques s’asseyent ensemble pour parler du développement de leur commune », a expliquéS.E.le Président Nkurunziza devant une foule immense.

Entre-temps, il a procédé à la pose de la première pierre pour la construction de l’école primaire de Nyarucamo en compagnie de l’ombudsman angolais Paulo Tjibilica.

L’ombudsman angolais est presque tombé en larme face à ce président si proche de ses citoyens. Dans l’émotion, M. Tjibilica a promis à la population de Bukeye du ciment qui servira à la construction d’un stade de football et des écoles.

En commune de Kiganda, après les travaux communautaires effectués à l’école primaire de Gahweza dans la commune de Kiganda, le Président du Burundi, Son Excellence Pierre Nkurunziza, a félicité la population de les habitants de cette commune pour l’étape franchie en matière de développement économique. « Je suis venu féliciter et remercier la population de Muramvya qui a compris que le développement de sa province est son affaire ».« Il fût un moment où nous étions mentalement handicapés croyant que l’Etat et les partenaires étrangers sont les seuls à pouvoir entreprendre des travaux de grande envergure, mais vous êtes en train de construire des stades modernes à Muramvya et à Bukeye et je suis sûr que vous aurez une place de choix lors du classement de toutes les provinces le 1er mai », a prédit le Numéro Un de l’Exécutif burundais.


En province de Muyinga:

Au mois d’avril 2011, en commune Muyinga, le Président Nkurunziza a visité un champ de bananiers se trouvant sur la Zone Gikwiye, Zone Rugari…


En province de Bubanza :

Au mois de mars 2011,le Vice-Président ,S.E. Gervais Rufyikiri,a participé aux travaux de terrassement du terrain où sera érigé le dortoir des filles de l’Ecole Technique de Bubanza (ETB).

Ces travaux consistaient au transport des briques et au terrassement du terrain où sera érigé le dortoir des filles de l’Ecole Technique de Bubanza. Il s’agit d’un bâtiment qui sera construit en étages pour héberger beaucoup d’élèves. Son Excellence Monsieur le Vice-Présidenta invité la population burundaise à répondre massivement aux travaux communautaires et surtout dans la construction des infrastructures sociales afin de répondre aux besoins du développement.Cet établissement qui avait été construit dans les années 80 pour accueillir 400 élèves, compte aujourd’hui 1060 élèves. Avec la politique du Gouvernement visant l’encouragement des filles à fréquenter les filières d’enseignement technique, cet établissement accueille ainsi des filles sans toutefois avoir des locaux adaptés pour leur logement.

Au mois de mai 2011,l’artiste cinéaste burkinabé Idrissa Ouedraogo, accompagné de son homologue burundais Léonce Ngabo,ont assisté aux travaux de développement communautaire conduits par Son Excellence Pierre Nkurunziza, en zone Buringa.M. Idrissa Ouedraogoa estiméà Gihanga (province Bubanza, ouest) que la reconstruction du Burundi à travers les travaux de communautaires pourrait inspirer d’autres pays ayant souffert les affres de la guerre civile, et qui aspirent au développement. « Ce système de reconstruction du pays mérite une large diffusion pour que le monde puisse apprendre de l’expérience burundaise dans la promotion du développement », a commenté l’artiste burkinabé enchanté de voir ce qu’il voyait : un président avec de la boue dans ses mains entrain de construire au côté de ses concitoyens.M. Ouedraogo a promis de représenter le Burundi en activant la modernisation et la satellisation des activités de développement de ce pays. Les artistes cinéastes qui venaient de participer à la troisième édition du Festival du cinéma et de l’audiovisuel du Burundi (Festicab)ont apprécié positivement ces activités. C’est à dire cette vision de la société burundaise pilotée par Son Excellence le chef de l’Etat Burundais.Selon Monique Mujawamariya, une canadienne d’origine rwandaise qui a été la marraine de la troisième édition du Festicab, « les Burundais ont été les premiers à comprendre que l’Afrique peut se développer sans tendre la main aux bailleurs de fonds étrangers ».Mme Mujawamariya parle d’une « expérience extraordinaire » qui mérite un soutien remarquable entre autre une communication via les cinémas pour une large diffusion de ces bonnes œuvres.Ces travaux communautaires effectués à Buringa concernaient la collecte des briques pour la construction d’une école secondaire. Cette école qui comprendra un cycle secondaire complet appartient à une personne privée est en cours d’agrément.

En commune Gihanga, le Chef de l’Etat Burundais SE Pierre Nkurunziza a révélé que la commune de Gihanga abritera un village de référence qui sera implanté à la troisième avenue, sur le long de la route qui mène vers la province de Cibitoke (ouest).

« Plus de 1 500 maisons seront construites sur une superficie de 103 hectares … Ce village sera un pôle de développement et va incorporer beaucoup de services pour le bien-être de la population. J’avais promis aux gens de Bubanza quelque chose de très intéressant … », a annoncé le Président Nkurunziza devant une foule qui avait participé aux travaux communautaires qui concernaient les premières préparations de ce terrain.

S.E. Nkurunziza a indiqué également que dans ce village sera également érigé « un hôpital, un marché, une école primaire et secondaire, une école technique, un stade multifonctionnel et une adduction d’eau ».

Une entreprise spécialisée dans la construction des villages de la Corée du Sud se prépare pour venir s’installer à cet endroit pour débuter les activités.Ce village sera construit par la population elle-même au cours des travaux communautaires. Le Président Nkurunziza invite la population de Gihanga à participer massivement colline par colline et six jours sur sept- à ces activités qui serviront de référence sur le continent.

Le Chef de l’Etat burundais Son Excellence Pierre Nkurunziza en a profité pour rencontrer dans les enceintes de la Société régionale de développement de l’Imbo (SRDI), une vingtaine d’hommes d’affaires chinois qui affirment être déterminés à investir au Burundi et à appuyer le Gouvernement burundais dans son programme de développement.

« Pour confirmer notre engagement à investir au Burundi, nous venons avec un don de 5 écoles à construire d’une valeur de plus d’un million de dollars américains » a affirmé un de ces entrepreneurs chinois.

 

 

Voilà, un échantillon de ce que fait S.E. le Président Nkurunziza Pierre au Burundi. Les Barundi sont actuellement heureux d’avoir un des meilleurs présidents que l’Afrique ait eu …

DAM, NY, AGNEWS, le 28 juin 2011

(Réalisé avec le support d’articles des sites presidence.bi & burundi-gov.bi )

Facebook Comments