"Intore, entre la danse et l'art de la guerre" ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO 2016 )

Burundi : Les INTORE Barundi, autrefois, à la fois chasseur et guerrier

HISTOIRE –   Les INTORE Barundi, autrefois,  à la fois chasseur  et  guerrier…

Bujumbura, Vendredi 15 mai 2018 – AGNEWS souhaite partager une réflexion sur les INTORE BARUNDI en prenant comme objet de travail ce documentaire  intéressant ( capsule youtube de 30 Min environ ) – “Intore, entre la danse et l’art de la guerre” – , réalisé en 2016 par M. KATIHABWA Aristide et M. MUCO Aristide, avec la contribution remarquable surtout de Mme NYAMUSHIRWA Lydwine et puis de M. MWOROHA Emile, historien Burundais de l’Ecole Française : [ https://www.youtube.com/watch?v=XJI26WuLXgU&feature=youtu.be ].

Voici ce que ajoute, en complément, AGNEWS, à ce remarquable travail de M. KATIHABWA et M. MUCO, en se mettant dans le paradigme Africain et Burundais, en référence aux  “Humanités classique Africaine” ( cfr.  OMUTUNDE )…

UBURUNDI (Au Burundi ), l’origine des INTORE , date d’environ au début de la CHASSE, nous explique Mme  NYAMUSHIRWA Lydwine.     C’est à dire à l’époque de l’Homo Erectus, vers -1,8 à – 0,5 Millions années environ, dans notre région d’Afrique ( cfr. Aire allant du Soudan-Tchad, Ethiopie,Kenya, Tanzanie jusqu’en Afrique du Sud, appelé ETHIOPIA sur la carte en dessous ).

La région en jaune ETHIOPIA sur la carte ancienne réalisée par des Européens.

La région en jaune ETHIOPIA sur la carte ancienne réalisée par des Européens.

Dans la société africaine, à cette époque, ce sont les chasseurs ( UMUHIGI / ABAHIGI ) qui s’occupent de la SECURITE et de la DEFENSE dans les communautés ( IMIRYANGO). Chez nous, UBURUNDI, dans nos – IMISOZI ( collines ), avec nos ITONGO ( parcelles familliales )–  , ABAHUTU Y’ABAHIGI dans chaque IMIRYANGO, eux, qui étaient GÉRÉS AVEC JUSTESSE par ABATUTSI Y’ABAHIGI, c’est à dire des GESTIONNAIRES JUSTES de la POLITIQUE COMMUNAUTAIRE DE LA CHASSE, réalisée et régulée par ABAPFUMU Y’ABAHUTU Y’ABAHIGI, des CHASSEURS – Savants Chercheurs – Régulateurs Barundi,issue :

1/ de la CONFRERIE DU LEOPARD – INGWE – / KONGO , d’où le port d’ INKINDI  réalisé en – ISHATO Z’INGWE –  ou  PEAU DE LEOPARD,  que portent, seuls, ceux qui ont réussi leur initiation de chasseurs, les élus : INTORE ;

Les INTORE Barundi - Photo : Nyamweru Anicet 2017

Les INTORE Barundi – Photo : Nyamweru Anicet 2017

"Intore, entre la danse et l'art de la guerre"  ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO  2016 )

“Intore, entre la danse et l’art de la guerre” ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO 2016 )

"Intore, entre la danse et l'art de la guerre"  ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO  2016 )

“Intore, entre la danse et l’art de la guerre” ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO 2016 )

et 2/ de la confrérie du LION -INTARE-, d’où le port de la crinière de lion, qui a été remplacé peu à peu avec la disparition des LIONS au Burundi par,  aujourd’hui, sur le front  une couronne emperlée, surmontée d’une bande de fibres de raphia ou de bananier,  ou de fourrure de poils de mouton.

Les INTORE Barundi - Photo : Nyamweru Anicet 2017

Les INTORE Barundi – Photo : Nyamweru Anicet 2017

"Intore, entre la danse et l'art de la guerre"  ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO  2016 )

“Intore, entre la danse et l’art de la guerre” ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO 2016 )

Cette tradition se perpétue en Tanzanie et au Kenya par les chasseurs – Abahigi – ( par exemple : les Massaï ).  ABAHUTU Y’ABAHIGI, les -INTORE- , feront désormais régner la sécurité et défendront les territoires de chaque Communauté. Ce sont les début des fonctions de Policiers et de Militaires.

KENYA   Photo : alamy.com

KENYA Photo : alamy.com

TANZANIA  Photo :  Dreamstime

TANZANIA Photo : Dreamstime

 

A l’apparition des villes, période variant entre 30.000 et 10.000 avant notre ère, ABAHUTU Y’ABAHIGI, les -INTORE- , vont être fortement sollicités…
Plus tard, à l’époque des ROYAUMES -INGOMA- en Afrique, notamment vers 3.200 avant notre ère, les chasseurs, guetteurs aguerris, – ABAHUTU Y’ABAHIGI – deviennent des Guerriers au service du MWAMI Y’IGOMA – INTORE Y’INGOMA.

 

"Intore, entre la danse et l'art de la guerre"  ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO  2016 )

BURUNDI – “Intore, entre la danse et l’art de la guerre” ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO 2016 )

L'armée Egyptienne ( Image : quatr.us )

EGYPTE – L’armée Egyptienne ( Image : quatr.us )

L'armée Egyptienne ( Image : quatr.us )

L’armée Egyptienne ( Image : Egyptos )

L'armée Egyptienne ( Image : shenoc.com )

L’armée Egyptienne ( Image : shenoc.com )

 

 

NUBIE - L'armée Nubienne ( Image : histoire-du-monde.fr )

NUBIE – L’armée Nubienne ( Image : histoire-du-monde.fr )

guerriers  zoulous Photo : .afriquedusud-voyage.com

guerriers zoulous Photo : .afriquedusud-voyage.com

Par exemple, au Burundi, le nom des – INTORE des Bami – Barundi -les élus des BAMI- récents étaient pour : NTARE RUGAMBA, ABATEZI ; MWEZI GISABO, ABADASIGANA ; MUTAGA, ABARIBUKIRE ; et MWAMBUTSA, AMASUKA etc.

"Intore, entre la danse et l'art de la guerre"  ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO  2016 )

BURUNDI – “Intore, entre la danse et l’art de la guerre” ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO 2016 )

"Intore, entre la danse et l'art de la guerre"  ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO  2016 )

“Intore, entre la danse et l’art de la guerre” ( Images : KATIHABWA Aristide et M. MUCO 2016 )

 

Au Burundi,  ainsi INTORE avait donc une signification POLAIRE chez les BARUNDI.  UMUHUTU Y’UMUHIGI était : 1/ Chasseur /chasseurs – Umuhigi / Abahigi- ; ou-et 2/ guerriers du Roi / Intore y’UMWAMI.

Chez les INTORE BARUNDI :

C’était Genré.  Seul les HOMMES pouvaient être INTORE. Car la FEMME n’allait pas à la CHASSE et n’allait pas en GUERRE.

A/ La DANSE, le MOUVEMENT et les VIBRATIONS ( la rapidité) expriment la correspondance avec l’UNIVERS en expansion, entre les INTORE avec IMANA, KIRANGA – RYANGOMBE et tous les ANCÊTRES BARUNDI. Les INTORE, la danse, ils l’effectuaient lors de la chasse, lors des fêtes (UMUGANIRO) notamment -Kwiyereka- ( une exibition ), et lors de la Guerre.

B/ Le CHANT, réalisé par UMUTUTSI Y’UMUHIGI, permettait d’exprimer la CAUSALITE, de rappeler la POLITIQUE COMMUNAUTAIRE DE LA CHASSE aux BAHUTU Y’ABAHIGI ou la POLITIQUE COMMUNAUTAIRE DE LA SECURITE ET DE LA DEFENSE aux INTORE Y’UMWAMI.

C/ La MUSIQUE / LE SON est réalisé par 3 instruments qui coordonnent le RYTHME permettant à TOUS ( INTORE, BARUNDI, IMANA, KIRANGA-RYANGOMBE et les ANCETRES ) de se mettre au même rythme, au même diapason, à la même fréquence, et de se synchroniser en maîtrisant ensemble le Temps et l’Espace : C.1/ INGOMA, l’instrument d’IMANA pour créer l’UNIVERS, l’ESPACE, UBURUNDI. INGOMA permet de circonscrire l’ESPACE -UBURUNDI – en question par ses vibrations en produisant des ONDES … ; C.2/  Inzamba, trompe à embouchure latérale fait en corne qui présente l’Harmonique provenant des ONDES d’IMGOMA C.3/ La flute UMWIRONGE s’occupe de réguler la fréquence ( les cycles début, fin).

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org,  le vendredi 25 mai 2018.

 

 

Facebook Comments