Burundi : Les assassins de Feu Ntaryamira Cyprien désormais connus

GEOPOLITIQUE, REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS, SECURITE, JUSTICE – Les dossiers judiciaires attestent de la responsabilité du Président US BILL CLINTON et de PAUL KAGAME dans la mort du Président du Burundi Feu Ntaryamira Cyprien et de 2 Ministres Barundi le mercredi 6 avril 1994.

Bujumbura, vendredi 6 avril 2018 – La Justice burundaise, instruite par des documents lui conférés par le Procureur de la République [ https://www.youtube.com/watch?v=H21joN3STlo ] , dit avoir aujourd’hui la VERITE sur l’assassinat au Rwanda le mercredi 6 avril 1994 , par missile à la roquette lancé sur l’avion présidentiel Rwandais, du Président Feu Ntaryamira Cyprien et de 2 ministres burundais. Cette information a été recueillie lors de cette commémoration du 24ème anniversaire de la mort de Feu le Président du Burundi Ntaryamira Cyprien.

Grosso-modo ce sont les juges du TPIR ( l’Australien Michael Hourigan – http://www.therwandan.com/fr/affaire-bill-cliton-la-verite-originale-sur-le-rwanda/ et  la Suissesse Carla Del Ponte – https://www.youtube.com/watch?v=hsIMzhSnchs  ) , les juges Français ( Jean Louis Bruguière, Marc Trévédic et Nathalie Poux – http://www.lefigaro.fr/international/2012/01/12/01003-20120112ARTFIG00456-rwanda-les-verites-genantes-des-juges-francais.php ) et surtout Espagnols ( Merelles, http://www.burundibwacu.info/?Un-Juge-espagnol-est-pret-a et http://jkanya.free.fr/Texte13/chantagekagame140213.pdf ), enquêtant sur les victimes Rwandaises, Françaises et Espagnols de ce qui allait être le début du GENOCIDE DU RWANDA qui ont fourni la majeur partie des FAITS JUDICIAIRES qui donnent désormais une VÉRITÉ concordante au pourquoi et à la mort du PRESIDENT DU BURUNDI et des 2 MINISTRES.
Les documents des juges espagnols surtout sont explicites : Contrairement à ce que les bruits disaient déjà dans la REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS sur le responsable du GENOCIDE AU RWANDA : PAUL KAGAME. En fait, le Rebelle FPR Paul KAGAME, aujourd’hui PRESIDENT DU RWANDA et, en exercice, DE L’UNION AFRICAINE, n’était qu’un exécutant. La planification est sous la responsabilité américaine, celle du PRESIDENT US BILL CLINTON, et des DEMOCRATES américains.

Au niveau géopolitique [ https://www.youtube.com/watch?v=46x6US5R5-c ], les DEMOCRATES US ont fait pression sur l’ESPAGNE, la FRANCE, et le TPIR. Ces derniers ont stoppé leurs investigations. Entre-temps les USA font pression pour que l’ONU et les pays occidentaux fassent passer des LOIS NATIONAUX et INTERNATIONAUX CONTRE LE NÉGATIONNISME SUR LE GENOCIDE RWANDAIS.

Au Burundi, une des causes du retrait de la Cour Pénal Internationale CPI sont celles-là [ https://www.youtube.com/watch?v=zEX0LxXkKFY ] … La JUSTICE burundaise demande aux Barundi de patienter car ce n’est pas facile de demander des COMPTES JUDICIAIRES à une des 1ères puissances mondiales. Le temps, lui, le permettra un jour. A partir de 2019-2020, le monde changera son curseur vers l’ASIE, ces perspectives judiciaires sont donc proches …
Dans les crimes de masse observés en AFRIQUE, la plupart sont commises par les mêmes FAMILLES d’ANCIENS ESCLAVAGISTES et d’ANCIENS COLONS qui sont actuellement des grandes fortunes mondiaux à la tête de grandes multinationales Occidentales connues. Sans scrupules, ces mêmes FAMILLES EX-ESCLAVAGISTES ET EX-COLONS sont aujourd’hui à la base du démantèlement des ETATS en occident, pour leurs propres profits. Voilà les criminels et les Crimes contre l’Humanité et de Génocide que la JUSTICE INTERNATIONALE devrait stopper et qu’elle ne peut stopper en ce moment, car il faut prendre en compte -L’ESPRIT DU TEMPS – très cher à HEGEL.

DAM,NY,AGNEWS,http://burundi-agnews.org, le lundi 9 avril 2018

Facebook Comments