Burundi : Les organisations HIMA radiées en 2015 veulent une TRANSITION ( Photo : IKIRIHO 2018 )

Burundi : Les ASBL- ONGs HIMA radiées en 2016 veulent une TRANSITION

SECURITE, GLOBALISATION, GEOPOLITIQUE, GRANDS LACS AFRICAINS – Les organisations civiles burundaises HIMA, radiées depuis 2016, en tant que SOCIETE CIVILE,  demandent à l’ONU, l’UA et l’EAC une période de TRANSITION au Burundi  à exiger lors du  5ème round du DIALOGUE INTER BURUNDAIS à Dar Es Salam.

Burundi : Les organisations HIMA radiées en 2015 veulent une TRANSITION ( Photo : IKIRIHO 2018 )

Burundi : Les organisations HIMA radiées en 2015 veulent une TRANSITION ( Photo : IKIRIHO 2018 )

Bruxelles (Belgique), Vendredi 7 Septembre 2018 – M. NSHIMIRIMANA Vital, Délégué Général du FORSC, une ex- organisation burundaise radiée en 2016 (*), a adressé une lettre à M. Antonio Guterres (ONU), à M. Moussa Faki ( UA), et aux Chefs d’Etat de l’East African Community (EAC) où, se présentant comme activistes de la société civile pro-opposition, accusent la facilitation de Mze Mkapa Benjamin d’avoir échoué dans sa tentative de médiation -Dialogue Inter Burundais -, en demandant de forcer une transition au Burundi lors du 5ème dialogue inter burundais à Dar Es Salam.

Cette lettre  [  http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2018/09/bdi_burundi_HIMA_2018.pdf ]  est  co – signée par : ACAT ; APRODH ; CAVIB ; CB-CPI ; COSOME ; FOCODE ; FORSC ; ITEKA ; MFFPS ; RCP ; SOS-TORTURE / BURUNDI ; et UBJ.

Être HIMA dans une Démocratie Communautaire. (Images : AGNEWS Burundi )

Être HIMA dans une Démocratie Communautaire. (Images : AGNEWS Burundi )

Au Burundi, la majorité de ces organisations sont suspendues ou radiées, à cause de leur participation, aux côtés de la Belgique, la France, les USA, et le Rwanda, à la REVOLUTION DE COULEUR DE MAI 2015 [ http://burundi-agnews.org/revolution-de-couleur/ ] qui s’est soldée par l’Échec du COUP D’ETAT MILITAIRE du mercredi 13 mai 2015.  Actuellement elles sont les outils de la GUERRE HUMANITAIRE contre le Burundihttps://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/  ] que mène les mêmes états agresseurs qui ont échoué  au CHANGEMENT DE REGIME en 2015, dans le cadre de leur lutte géopolitique dans la région des grands lacs africains face aux ambitions de la CHINE.

HIMA - DESORDRE, chez les BARUNDI

HIMA – DESORDRE, chez les BARUNDI

Dans la Tradition des Barundi, ceux qui combattent L’ORDRE incarné par le MWAMI ou le CHEF DU BURUNDI ( INGOMA Y’UBURUNDI ) [ L’ORDRE DE L’UNIVERS ou L’ORDRE D’IMANA ou L’ORDRE DIVIN ] sont appelés HIMA ou ABAHIMA. Chez les BARUNDI, les HIMA ou BAHIMA incarnent le DESORDRE.

L'ORDRE ET LE DESORDRE CHEZ LES BARUNDI

L’ORDRE ET LE DESORDRE CHEZ LES BARUNDI

Ces organisations et leurs membres sont des HIMA ou BAHIMA BARUNDI. Au travers de cette lettre adressée aux CHEFS de l’ONU , de l’UNION AFRICAINE, et de l’EAC, ont comprend leurs mépris ou leur appel à la destruction de l’ETAT DU BURUNDI ou d’INGOMA Y’UBURUNDI.
Chez les BARUNDI, le MWAMI ( Chef d’Etat ) incarne L’EQUILIBRE ou L’HARMONIE existant, face à la cohabitation permanente et périlleuse de l’ORDRE et du DESORDRE. Les HIMA ou BAHIMA ne sont pas à confondre avec l’OPPOSITION BURUNDAISE.  HIMA est une attitude permanente et périlleuse à vouloir toujours s’écarter de la ligne droite de l’ORDRE.  L’OPPOSITION BURUNDAISE, elle, cherche et propose des alternatives dans L’ORDRE.

(*) Radiée par ordonnance ministérielle ( n° 530/1922 du mercredi 19 octobre 2016 ) [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2016/10/bdi_burundi_radiation_asbl_2016.pdf ].

 

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Dimanche 9 septembre 2018

Facebook Comments