Burundi : La Solidarité Négative Occidentale en Afrique

Share Button

DIPLOMATIE – Le Burundi fâché par  la SOLIDARITE NEGATIVE OCCIDENTALE  que cautionne  certains de ses partenaires économiques en EUROPE …


A Bujumbura, pendant la semaine du lundi 8 mai 2017 au dimanche 14 mai 2017,  M. Ralf Heckner, Ambassadeur de Suisse, basé à Nairobi, accrédité dans plusieurs pays de la région ( le Kenya, la Somalie, l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi), en visite au Burundi, a dit, aux collègues journalistes d’IWACU [ http://www.iwacu-burundi.org/ralf-heckner-on-a-interet-a-la-stabilite-de-toute-la-region/ ] que “Si je fais une comparaison entre ma dernière visite au Burundi en juillet 2016 et aujourd’hui, en mai 2017, je constate que le nombre de réfugiés burundais a augmenté. L’économie se détériore et la population se paupérise davantage“.

Voici la vidéo  : [ https://www.youtube.com/watch?v=10WD0gbz-D4 ]

Le diplomate Suisse habite à Naïrobi au KENYA. Il débarque à Bujumbura, puis comme son homologue Belge ( la Belgique ancienne nation européenne qui pratiquait la COLONISATION, un crime contre l’Humanité ) qui représente l’Union Européenne EU a dit. Lui aussi, il dit.
En effet,  le mardi 9 mai 2017,  l’ambassadeur de l’UE  le Belge Wolfram Vetter, trouvait que la situation sécuritaire au Burundi ne s’était pas encore normalisée depuis les événements en 2015 [ ET POURTANThttp://burundi-agnews.org/securite/ ]. Estimant que la sécurité qui est revenue reste superficielle et fragile.  D’après lui, les violations de droits de l’homme, les cas de tortures, les disparitions [ ET POURTANThttp://burundi-agnews.org/justice/ ] continuent à être rapportés, l’espace politique [ ET POURTANThttp://burundi-agnews.org/politique/ ] et l’espace pour les médias [ ET POURTANT : http://burundi-agnews.org/media/ ] et la société civile [ ET POURTANT :  http://burundi-agnews.org/societe-civile/ ] sont fortement réduits.

Ces propos, de mauvaise foi,  de M. Wolfram Vetter sont réfutés totalement par le BURUNDI, et même par son compte twitter : https://twitter.com/WolframVetter , où l’on remarque que Monsieur se promène à travers tout le pays sans problème sécuritaire.  Tous les ETATS de la REGION DES GRANDS LACS ne sont pas d’accord avec  ce profil qu’il donne du Burundi.  Bref, une position isolée !

Sans même vérifier si les informations dont dispose le Bureau de coopération SUISSE à Bujumbura concordent bien avec celles des autorités Burundaises… Le Burundi ne comprend pas cette solidarité négative de la part de la SUISSE  avec les autorités Européennes, dont la FRANCE et la BELGIQUE, hautement impliquées dans la RÉVOLUTION COLORÉE DE 2015 [ http://burundi-agnews.org/revolution-de-couleur/ ] et dans la GUERRE HUMANITAIRE [ http://burundi-agnews.org/guerre-humanitaire/ ] en cours contre le BURUNDI, dans le CADRE D’UNE GUERRE GÉOSTRATÉGIQUE opposant l’OCCIDENT à la CHINE dans la RÉGION DES GRANDS LACS AFRICAINS.
La SUISSE demande, comme la FRANCE et la BELGIQUE,  que le BURUNDI accepte le DIALOGUE INCLUSIF, c’est à dire, permettant de ré-inclure dans les INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES BURUNDAISES les responsables du PUTSCH MILITAIRE RATE du mercredi 13 mai 2015, exilés majoritairement au RWANDA et en BELGIQUE. La BELGIQUE et le RWANDA qui refusent d’extrader vers le BURUNDI ces individus frappés par un MANDAT D’ARRÊT INTERNATIONAL.
La SUISSE dit avoir stoppée la COOPERATION BILATERALE avec le BURUNDI. Pourquoi ? Voilà la SOLIDARITE NEGATIVE occidentale.

Voici les informations dont disposent les autorités burundaises :

1/ Le Burundi comptait, en 2015, 265.000 réfugiés dans la région à cause de la REVOLUTION COLOREE. Aujourd’hui (mai 2017),  108.734 réfugiés Burundais sont encore exil [ http://burundi-agnews.org/sports-and-games/burundi-108-734-refugies-burundais-en-exil-en-2017-sur-les-260-000-de-2015/ ] ;
2/  Au niveau économique [ http://burundi-agnews.org/economie/ ], la REGION DES GRANDS LACS a été frappée par la famine à cause des phénomènes climatiques EL NINO – LA NINA.
Le Burundi s’en sort assez bien car il n’y a pas eu de morts dus à la FAMINE et au contraire, la SAISON AGRICOLE B semble être plutôt bonne…
Les perspectives économiques pour le Burundi sont très bonnes à l’approche de 2020 car l’équilibre énergétique permettra la naissance d’une véritable RÉVOLUTION INDUSTRIELLE, qui sera boostée par les GRANDS PROJETS CHINOIS dans la RÉGION DES GRANDS LACS AFRICAINS. En 2017, le Burundi connaît une CROISSANCE POSITIVE.

Au Burundi, un peu après la visite de l’Ambassadeur de Suisse à Bujumbura, on apprenait que ces propos avaient été tenus pour tenter d’influencer la RENCONTRE DES CHEFS DE L’ETAT DE L’EAST AFRICAN COMMUNITY EAC du 20 au 21 mai 2017. Mais aussi et surtout  la RENCONTRE ACP – UE  qui se profile et où le BURUNDI va demander à l’UNION EUROPEENNE de stopper ses sanctions injustifiées contre le BURUNDI ( PAYS QUI A ETE AGRESSE ) …
Les PARLEMENTAIRES BARUNDI, avec cet exemple de SOLIDARITE NEGATIVE SUISSE, vont demander aux PARLEMENTAIRES AFRICAINS de sanctionner ce type de COMPORTEMENTS DIPLOMATIQUES Occidentales.
Des personnalités EUROPEENNES sont sur la liste noir des autorités burundaises. Le Burundi va demander des SANCTIONS contre ces derniers, à cause de leur implication dans la déstabilisation permanente, en période électorale, de la SECURITE DANS LA RÉGION DES GRANDS LACS AFRICAINS.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mardi 23 mai 2017

Facebook Comments