M. Nicolas Ndayishimiye, directeur général de l’Institut des Statistiques et des Etudes Economiques du Burundi (ISTEEBU) Photo : ISTEEBU

Burundi : La fécondité est passée à 5,5 enfants par femme en 2016

Share Button
M. Nicolas Ndayishimiye, directeur général de l’Institut des Statistiques et des Etudes Economiques du Burundi (ISTEEBU) Photo : ISTEEBU

M. Nicolas Ndayishimiye, directeur général de l’Institut des Statistiques et des Etudes Economiques du Burundi (ISTEEBU) Photo : ISTEEBU

SANTE, SOCIETE, DEMOGRAPHIE – l’indice synthétique de fécondité est passée à 5,5 enfants par femme en 2016, contre  6,4 enfants par femme en 2010, et   6,9 enfants par femme en 1987.

A Bujumbura, ce vendredi 28 juillet 2017,  M. Ndayishimiye Nicolas,  expert burundais sur les questions de population et de développement et directeur général de l’Institut des statistiques et des études économiques du Burundi (ISTEEBU),
a indiqué que , selon  la 3ème Enquête démographique et de santé (EDS) 2016-2017, réalisée au Burundi depuis octobre 2016 à mars 2017, l’indice synthétique de fécondité est passée à 5,5 enfants par femme en 2016, contre  6,4 enfants par femme en 2010, et   6,9 enfants par femme en 1987.

Selon M. Ndayishimiye, ces légères améliorations sur l’indice de fécondité au Burundi sont  dues aux efforts gouvernementaux menés pour faire baisser le taux de naissance via des campagnes de sensibilisation de masse au niveau politique, et aux progrès marqués dans la vulgarisation des pratiques contraceptives en vogue actuellement.

Au Burundi, la question démographique est un problème socioeconomique, au niveau de la production alimentaire,  au niveau juridique ( conflits fonciers etc.) et environnementale.  L’Etat doit mettre en place une bonne politique économique ( plus de productions ) et  de gestion du territoire  en mettant au travail les architectes Barundi.
L’EAC – East African Community -, comme l’Afrique, sont de très grands territoires quasi inhabités. Cela signifie qu’au niveau régional et continental, la démographie Africaine et Burundaise ne sont pas des problèmes …  La réduction des naissances au Burundi doit prendre en considération  tous ces paramètres.

DAM,NY,AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le lundi 31 juillet 2017

Facebook Comments