Burundi: La CIRGL veut vérifier la présence rebelle burundaise au Rwanda

Share Button

bdi_cirgl_burundi_luanda_2015Sécurité – A Luanda ( Angola), ce mardi 20 octobre 2015, les Ministres de la Défense des pays membres de la CIRGL ( Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs ) [ http://www.icglr.org/index.php/fr/ ]se sont réunis pour évoquer la situation sécuritaire et humanitaire en RDC Congo, au Burundi et au Sud-Soudan.
Ensemble ils ont signé un communiqué final que voici  en Anglais  [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2015/10/bdi_burundi_cirgl_CommuniqueFinalenglishoctobre-2015-.pdf ] ou en Français [ http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2015/10/bdi_burundi_cirgl_CommuniqueFinalfrenchoctobre-2015-.pdf ].
Autour du Secrétaire   Exécutif  de   la  CIRGL, avec le Représentant du Président  du Comité de Coordination régionale, le Commandant du Mécanisme  Conjoint  de  Vérification  Elargi (MCVE) et le Coordonnateur du  Centre Conjoint de Fusion des Renseignements (CCFR),  les Ministres de la Défense ( ou leurs Représentants )  qui étaient présents étaient ceux des Républiques :  d’Angola,  du Burundi,  Centrafricaine,  du  Congo,  Démocratique du  Congo, du   Kenya,  du   Soudan, d’Ouganda  et  de Zambie.
Dans la délégation du Burundi était présent le chef d’Etat Major de la Force de Défense National du Burundi (FDN) le Général Prime Niyongabo. La CIRGL a demandé à l’Ouganda, au Kenya et à l’Angola ( la TROÏKA )  de tout faire pour que l’équipe de contrôle du CIRGL ( le MCVE ) puisse faire son travail de vérification concernant les accusations graves d’hébergement de rebelles burundais au Rwanda en vue de déstabiliser la sécurité du Burundi, comme le prouve cette vidéo des journalistes d’AlJazeera [ https://www.youtube.com/watch?v=4GN3pCpWGBY ]. La TROÏKA doit trouver une solution à la tension existante actuellement  entre les 2 pays ( Burundi / Rwanda ).


Il y a quelques mois le MCVE s’est rendu au Burundi pour vérifier les accusations du Rwanda concernant la présence de FDLR ( Rébellion Rwandaise )  dans ce pays voisin. Le MCVE, après son contrôle,  a démenti cette présence de FDLR au Burundi.

Le Burundi a été victime  pendant sa période électorale démocratique 2015, d’ une Révolution de Couleur ou une tentative de renversement de régime, dictée par des enjeux géopolitiques globaux ( impliquant des multinationales ) des USA, de la France et de la Belgique. Le Rwanda semble avoir jouer le rôle de base arrière des collaborateurs locaux burundais à ce plan.  Le bilan est de centaines de morts et de plusieurs dizaines de milliers de réfugiés ( Cfr. https://www.youtube.com/watch?v=dDFaM1jvd3I et http://burundi-agnews.org/justice/?p=20777 ).

DAM, NY, AGNEWS, le jeudi 22 octobre 2015

Facebook Comments