Burundi : Clôture des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux filles et femmes ( Photo : ABP 2018 )

Burundi : Clôture des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux filles et femmes ( Photo : ABP 2018 )

GLOBALISATION, GENRE, SOCIETE – La clôture de la campagne nationale de 16 jours d’activisme contre les violences faites aux filles et femmes

Burundi : Clôture des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux filles et femmes ( Photo : ABP 2018 )
Burundi : Clôture des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux filles et femmes ( Photo : ABP 2018 )

GITEGA ( Stade Ingoma de Gitega ), Lundi 10 décembre 2018 – Mme NTAKIRUTIMANA Marie-Jeanne, assistante de la Ministre Burundaise de l’Education, de la Formation technique et professionnelle, accompagnée de M. MANIRAMBONA Venant, gouverneur de la province Gitega; de quelques parlementaires élus de Gitega et de responsables scolaires, était à la clôture de la campagne de 16 jours d’activisme contre les Violences Basées sur le Genre (VBG) faites aux filles et femmes, destinée  aux élèves des écoles fondamentales et post fondamentales de la commune Gitega, et aux jeunes Barundi en général et particulièrement en milieu scolaire.

Dans le cadre des Politiques Étrangère et Culturelle ( Sociale ) des Barundi, ce type de campagnes d’origine mondiale ( c’est à dire inspirée de la philosophie occidentale ) interroge la question du GENRE, soit l’harmonie existante entre les genres universelles féminin et masculin.
Chez les BARUNDI, l’UNIVERS ( IMANA , Chef de l’UNIVERS, L’ORDRE ) et Sa Soeur ( LE DESORDRE, L’INJUSTICE, LE CHAOS ) sont nées de l’ACCOUPLEMENT AVEC MUKAKARYENDA ( KARYENDA, le nom du TAMBOUR SACRE DES BARUNDI ). Le MONDE est FEMININ. A l’origine, suite à leur COSMOGONIE, les BARUNDI sont MATRIARCAUX comme les Africains en GENERAL. La FEMME, MUKAKIRANGA ou MUKARYANGOMBE, ancêtre première des FEMMES est représentée par UNE VACHE -INKA-, représentant la FAMILLE,  le FOYER ( URUGO),  et la MAISON (INZU).
Le Burundi, comme l’Afrique, ne sont pas des foyers de tensions entre les 2 genres ( Féminin et Masculin ) car ces 2 genres y vivent en HARMONIE ( LA FEMME EST LA MERE DU MONDE ). Mais depuis l’ESCLAVAGE et la COLONISATION ( Crimes contre l’Humanité, 250 Millions de victimes africaines en 500 ans ) et l’arrivée de l’OCCIDENT, cette relation harmonieuse s’est estompée avec une influence mondiale d’une culture occidentale très PATRIARCALE … D’où ces campagnes mondiales basées sur les conflits des genres au Burundi …

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org , Jeudi 13 décembre 2018

Facebook Comments