Burundi : Affluence faible – Vaccination contre la méningite, Muyinga

Burundi : Affluence faible - Vaccination contre la méningite, Muyinga ( Photo : ABP 2018 )

Burundi : Affluence faible - Vaccination contre la méningite, Muyinga ( Photo : ABP 2018 )

GLOBALISATION, SECURITE, SANTE – Les Barundi de Muyinga sont anxieux par rapport à la campagne de vaccination contre la méningite, destinée à la jeunesse.

Burundi : Affluence faible - Vaccination contre la méningite, Muyinga ( Photo : ABP 2018 )
Burundi : Affluence faible – Vaccination contre la méningite, Muyinga ( Photo : ABP 2018 )

MUYINGA , Mardi 4 décembre 2018 – Malgré l’apport de Mme MANIRABARUSHA Aline , gouverneur de la province Muyinga, qui exhorte à la mobilisation populaire, Dr NSABIMANA Mathias, médecin chef du district sanitaire de Muyinga, regrette que la population cible arrive au compte-gouttes,en ce début de campagne nationale de vaccination contre la méningite aux centres de santé de Muyinga, Gahororo, Gatongati et Rugari, où il est prévu de vacciner 3.000 personnes par jour, dont 600.000 personnes avant fin décembre 2018.
Dans le cadre de la Politique de la Santé des Barundi, l’Etat, poussé par l’OMS ( Organisation Mondiale de la Santé ) derrière qui se cache les lobbies pharmaceutiques ( multinationales ) ,  a décidé de vacciner 7 Millions de Barundi ( 2/3 de la population du Burundi, les Jeunes Barundi ) contre la méningite qui est une maladie grave, et contagieuse.  7.869 vaccinateurs et 5.246 personnels d’appui sont déployées à travers tout le pays.
Les Barundi sont méfiants de tout ce qui est proposé par l’Occident, notamment via l’OMS, à cause du GENOCIDE commis par l’Occident contre les Africains lors l’Esclavage et la Colonisation, qui ont fait plus de 250 Millions de Victimes Africaines en 500 ans. De plus de nombreux projets Néocolonialistes se déclarent ouvertement pour poursuivre ce travail de destruction massif contre les Africains, par exemples, Ebola, Sida, ou en les rendant stériles.
Le Ministère burundais de la Santé devrait d’abord certifié dans le cadre de la Politique Sécuritaire des Barundi, qu’il maîtrise le contenu moléculaire de ce vaccin. Puis faire une campagne d’explication, avec des équipes composées de médecins Barundi – ABAGANGA Y’ABARUNDI –  et  de médecins qui ont étudié avec les occidentaux,  pour rassurer les Barundi … Les indiens d’Amériques ont disparu à cause de leur manque d’anxiété et  de la confiance qu’ils ont voué envers les occidentaux.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le Jeudi 6 décembre 2018

Facebook Comments