Janvier Kubwamungu (debout) : « La fabrication d’‘’Inanga’’ (Cithare) est un héritage. » [ Photo : IWACU-BURUNDI.ORG 2019 ]

Janvier Kubwamungu (debout) : « La fabrication d’‘’Inanga’’ (Cithare) est un héritage. » [ Photo : IWACU-BURUNDI.ORG 2019 ]

SOCIETE, CULTURE, HISTOIRE  – La communauté des BAHINDA – UMURYANGO Y’ABAHINDA – de Cunzwe-Nyenkarange-Rugazi à BUBANZA.

Janvier Kubwamungu (debout) : « La fabrication d’‘’Inanga’’ (Cithare) est un héritage. »  [ Photo : IWACU-BURUNDI.ORG   2019 ]
Janvier Kubwamungu (debout) : « La fabrication d’‘’Inanga’’ (Cithare) est un héritage. » [ Photo : IWACU-BURUNDI.ORG 2019 ]

BUBANZA, Mardi 12 mars 2019 – Le journaliste M. NDADASHINZE Rénovat, du journal iwacu-burundi.org, a réalisé un article intéressant [ http://www.iwacu-burundi.org/bubanza-au-royaume-des-abahinda/ ] sur la communauté Barundi ( UMURYANGO) des BAHINDA, vivant en alliance avec d’autres communautés ( IMIRYANGO ) sur la colline Nyenkarange en commune Rugazi à Bubanza. Sur cette colline Nyenkarange, la sous colline Cunzwe leur est destinée à plus de 90% selon le conseil collinaire M. Nduwayo.
Selon la description donnée par le journaliste NDADASHINZE, les BAHINDA de Cunzwe-Nyenkarange-Rugazi y vivent des métiers artisanaux de fabrication : 1/ d’Inanga (Cithare) ; 2/ de boucliers ; 3/ de lamellophones ; 4/ de tambours; 5/ de sculptures; et 6/ d’ustensiles de cuisine en bois (ivyakunze).

Tel que décrit le journaliste, cette communauté des BAHINDA de Cunzwe-Nyenkarange-Rugazi rassemble des artisans. Les artisans chez les Barundi font partis de la Corporation de Production des Barundi ou Corporation des métiers des Barundi, appelé HUTU [ https://burundi-agnews.org/culture/burundi-la-fierte-detre-hutu-chez-les-barundi/ ; https://burundi-agnews.org/economie/burundi-la-societe-initiatique-des-hutu-ou-bahutu/ ].

Emmanuel Ruryaruryamye consacre son temps à fabriquer ‘’Ivyakunze’’ (des pots en bois utilisés pour traire et conserver le lait).   [ Photo : IWACU-BURUNDI.ORG   2019 ]
Emmanuel Ruryaruryamye consacre son temps à fabriquer ‘’Ivyakunze’’ (des pots en bois utilisés pour traire et conserver le lait). [ Photo : IWACU-BURUNDI.ORG 2019 ]

L’actuel territoire du Burundi compte plus de 250 communautés ( IMIRYANGO ) locales Barundi vivant sur les 2.639 Collines burundaises et les 363 quartiers. Les BAHINDA sont une des communautés Barundi du Burundi.
Dans la Tradition des BARUNDI, les BAHINDA sont une des nombreuses communautés ( IMIRYANGO ) africaines de la région des Grands Lacs qui, faisaient parti de diverses alliances communautaires locales dans l’ancien Empire MWENE MWEZI [ http://burundi-agnews.org/eac/burundi-le-mwene-mwezi-ou-empire-cwezi-des-barundi/ ; https://burundi-agnews.org/eac/burundi-au-15eme-siecle-ingoma-yuburundi-gere-lempire-mwene-mwezi/ ] au 15ème siècle et que certains appellent ,depuis le 19ème siècle ( Période Colonisation ) l’Empire des Bacwezi .

Au Burundi, cette communauté des BAHINDA est considérée jusqu’aujourd’hui comme une communauté des BAHIMA ou HIMA Barundi, à cause de leur ancien Chef -RUHINDA – qui, au 15ème siècle, avait tenté d’instaurer son Royaume -INGOMA- au Burundi, sans l’accord préalable de l’Alliance des BAGANWA Barundi, ALLIANCE COMMUNAUTAIRE PRINCIPALE DES BARUNDI représentant légalement des milliers d’alliances communautaires locales présentes sur ce territoire Y’INGOMA Y’UBURUNDI à cette époque.
Chez les Barundi, HIMA ou UMUHIMA est synonyme de citoyen porteur de vices tel le Désordre, le Chaos, l’Injustice et l’Immoralité. Dans la culture de l’UBUNTU des Barundi, seul les porteurs de vertusABASHINGANTAHE – peuvent gérer justement, gouverner ou guider … en assurant la Bonne Gouvernance et l’Harmonie sociale.
Au 15ème siècle, la guerre entre RUHINDA et les BARUNDI a duré pendant 10 ans et s’est terminé en faveur des BARUNDI. C’est cette guerre qui est suggérée à travers la chanson célèbre INGOMA YA RUHINDA [ https://www.youtube.com/watch?v=HujodqLrLCs ]. Ainsi le titre de l’article que donne le journaliste NDADASHINZE d’IWACU – Bubanza : Au royaume des « Abahinda »est provocateur chez les BARUNDI.   Contrairement au Rwanda et à l’Ouganda, les HIMA ( gens du Désordre ) n’ont jamais régné au Burundi, sauf pendant les 40 ans de Dictature militaire post coloniale [ Le fameux génocide régicide contre les Barundi – plus de 4,5 Millions de Victimes Barundi : http://burundi-agnews.org/genocide.htm ; http://burundi-agnews.org/ccburundi.htmhttp://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm ] … Car, depuis la Dynastie des BAGANWA BARUNDI, dernière ALLIANCE COMMUNAUTAIRE PRINCIPALE DES BARUNDI, les BAHINDA, en tant que HIMA,  sont interdits de gérer, de gouverner ou de guider sur le territoire Y’INGOMA Y’UBURUNDI. De la sorte, l’on remarque que les membres de la communauté des BAHINDA de Cunzwe-Nyenkarange-Rugazi sont demeurés des HUTU, soit des artisans Barundi, comme sous l’ancien Royaume INGOMA Y’UBURUNDI  ( peut être à cause de leur isolement géographique ) …
Pourtant, la réforme Belge de 1934 et la dictature des HIMA burundais entre 1965-66 à 2005 ont promulgué cette communauté des BAHINDA Barundi, comme TUTSI – Gestionnaire Juste – BARUNDI.  TUTSI – titre DES GESTIONNAIRES JUSTES BARUNDI – est devenu une ETHNIE à partir de la COLONISATION.  Avoir un HIMA devenir TUTSI est une totale entorse à l’UBUNTU de cette Afrique des BANTUC’est ANTI CULTURELLE ! Voilà le type de paradoxes ou sorte de séquelles de la Colonisation que l’on rencontre encore beaucoup au Burundi …

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, Jeudi 14 mars 2019

Facebook Comments