Burundi : 7ème sommet des chefs d’Etat et Gouvernement de la CIRGL

Burundi : 7ème sommet des chefs d’Etat et Gouvernement de la CIRGL

Share Button
Burundi : 7ème sommet des chefs d’Etat et Gouvernement de la CIRGL

Burundi : 7ème sommet des chefs d’Etat et Gouvernement de la CIRGL (Photo : RTNB 2017 )

GEOPOLITIQUE, REGION DES GRANDS LACS AFRICAIN , SECURITE – Départ pour le 7ème sommet des chefs d’Etat et Gouvernement des pays membres de la Conférence Internationale des Régions des Grands Lacs (CIRGL), au Congo Brazzaville.

A Bujumbura, ce mardi 17 octobre 2017, S.E. Sindimwo Gaston, Vice Président du Burundi, s’est envolé pour représenter l’ETAT au 7ème sommet des chefs d’Etat et Gouvernement des pays membres de la CIRGL, pour discuter, selon Mme Maniragaba Evelyne, conseillère principale en charge de la communication à la vice-présidence, de la mise en œuvre du pacte sur le développement et la stabilité dans la Région des Grands Lacs.

L’Afrique des Grands Lacs est très riche en minerais et en hydrocarbure. Elle est la 1ère région géostratégique au Monde. Actuellement, une guerre géopolitique y a lieu entre l’OCCIDENT ( esclavagiste, colonial et néocolonial ) et la Chine. Ainsi 2 camps aussi au niveau des Africains, d’un côté les pro OCCIDENTAUX et de l’autre côté les autres.
Pour comprendre un peu les enjeux au niveau des chiffres, la RDC Congo exporte en minerais pour 1.000 Milliards USD annuel (par an). Seul 10 Milliards restent pour les Congolais et 990 Milliards sont partagés par des multinationales occidentales. A partir de 2020, l’acteur CHINOIS, avec ses – nouvelles routes de la soie – va bouleverser ses équilibres COLONIAUX ET NÉOCOLONIAUX.
On pourrait aussi parler de la TANZANIE, du KENYA, du CONGO BRAZZA, etc.
La CIRGL tente de faire prendre conscience aux pays africains de cette zone de ces réalités. En 2001, Feu KHADAFI et Feu MANDELA avaient initier la dynamique d’une armée africaine qui devait apparaître pour 2015-2016 afin que l’Afrique puisse défendre ses intérêts – African Stanby Force (ASF) – . Mais l’AFRICOM ( initiative alliant les projets des années fin 1990 – français RECAMP et ACCRI du PENTAGONE ) a stoppé la faisabilité de l’ASF, notamment en menant la GUERRE EN LIBYE contre Feu KHADAFI, mais aussi elle a corrompu de nombreux officiers africains.

DAM, NY, AGNEWS, http://burundi-agnews.org, le mercredi 18 octobre 2017

Facebook Comments