Burundi : 1.604 rapatriés du Rwanda affirment qu'une guerre se prépare ( Photo : ABP 2018 )

Burundi : 1.604 rapatriés du Rwanda affirment qu’une guerre se prépare

Burundi : 1.604 rapatriés du Rwanda affirment qu'une guerre se prépare ( Photo : ABP 2018 )

Burundi : 1.604 rapatriés du Rwanda affirment qu’une guerre se prépare ( Photo : ABP 2018 )

GEOPOLITIQUE, REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS, SECURITE – 1.604 réfugiés burundais de la secte ZEBIYA rapatriés de force du Rwanda, avec le HCR/ONU , affirment qu’une guerre se prépare contre le Burundi du Rwanda.

Bujumbura, mercredi 4 avril 2018 – M. Nzobonariba Philippe, Secrétaire Général et porte-parole du gouvernement du Burundi, a rendu public un communiqué [ http://www.burundi.gov.bi/spip.php?article3488  ou http://burundi-agnews.org/wp-content/uploads/2018/04/bdi_burundi_gouvernement_refoulement_refugies_zebiya_2018.pdf ] sur le refoulement des réfugiés burundais par le Rwanda.

Dimanche 1er avril 2018, le Burundi a reçu sur son territoire 1 604 réfugiés burundais ( des vieux, des femmes, et des enfants ), dans des camions affrétés par le HCR/ONU Rwanda, issus de la secte ZEBIYA sur 2.500 recensées, expulsés du Rwanda au poste frontalier de Nemba-Gasenyi en province Kirundo, pour refus de se faire enregistrer biométriquement selon le RWANDA, bafouant les droits internationales élémentaires d’asile.

Au Burundi, ces réfugiés burundais expulsés du Rwanda ont été unanimes. La cause de leur expulsion est tout autre : ils auraient été refoulés du Rwanda parce qu’ils ont refusé d’être recrutés pour faire partie des groupes armés en vue d’attaquer le Burundi. Exposant des faits, ces réfugiés expulsés ont expliqué aux autorités Barundi que les plus jeunes parmi eux, soit près d’un millier de jeunes filles et garçons confondus, ont été enrôlés de force dans des groupes criminels.

Le lundi 2 avril 2018, suite à la pression de l’opinion, 2 autres groupes, composés d’hommes et de jeunes, ont été ramenés du Rwanda, dont 514 par la frontière Kanyaru haut et 381 par la frontière de Ruhwa au nord-ouest.

Géopolitiquement, dans la Région des Grands Lacs Africains, le Rwanda, depuis des décennies, maintenant, est connu pour alimenter des rebellions à l’Est de la RDC CONGO pour y semer la désolation totale, cadrant dans le projet Occidental du démantèlement de la RDC. Ces informations des rapatriés burundais de force par le HCR/ONU RWANDA et l’Etat Rwandais n’étonnent pas les autorités Barundi. Des informations concordant indiquent depuis quelques temps, que des mercenaires étrangers ( des ex-soldats occidentaux travaillant pour des sociétés privés de sécurité, souvent américaines ), sont au Rwanda pour former des jeunes burundais ( recrutés parmi les réfugiés burundais au Rwanda ), des jeunes africains expulsés d’Israël ou récupérés en Lybie, et des jeunes Congolais dont des Banyamulenge ( des Rwandais Congolais ).
Dès 2019 – 2020, les 2 nouvelles routes de la Soie en Afrique, projet chinois, vont démarrer. L’idée de cette opération militaire occidentale, ajoutée au renfort de 16.000 hommes de la MONUSCO que le Conseil de Sécurité ONU vient d’avaliser,  dans cette Région est de lancer une GUERRE pour empêcher ce projet  CHINOIS de démarrer. Car pour l’occident, ce sera fini le monopole des matières premières africaines.
Ainsi du Rwanda, l’Occident prépare des Rebelles pour lancer l’assaut final pour la prise de la RDC CONGO en vue d’un changement de Régime, et du même coup pour le Burundi et la Tanzanie.

DAM,NY,AGNEWS,http://burundi-agnews.org, le lundi 9 avril 2018

Facebook Comments